Sturnus vulgaris Linnaeus 1758


Sturnus vulgaris, Étourneau sansonnet

Étourneau sansonnet
Étourneau
Sansonnet

.cz : Špaček obecný
.de :
Star
.dk :
Stær
.ee : Kuldnokk
.es : Estornino pinto
.cn : 欧椋鸟
.fi : Kottarainen
.it : Storno
.jp : ホシムクドリ
.nl : Spreeuw
.po : Szpak zwyczajny
.sk : Škorec obyčajný
.uk : Common starling

L'Étourneau sansonnet est un oiseau de la grande famille Passereaux / Sturnidés, oiseau relativement proche de la Grive musicienne au niveau corpulence avec une taille de 19 à 23 cm, un poids qui peut atteindre les 95 gr et une envergure de 35 - 37 cm.
Quant au plumage il est assez variable en fonction de l'âge, et des périodes de l'année. En période nuptiale, aussi bien la femelle que le mâle présentent un plumage noir métallique, irisé de dégradés violet et vert sur tout le corps. Le bec est jaune avec la base gris-bleuté chez le mâle, et légèrement rosâtre chez la femelle.

Plus tard, en plumage d’automnal, les plumes sont piquetées de blanc jaunâtre, donnant à l’oiseau un plumage tacheté. Le bec devient terne, gris foncé à noir. Les ailes et la queue sont noires, les yeux brun foncé. Les pattes et les doigts rose brunâtre sont longs et fins.
Les jeunes de l'année présentent un plumage brun terne uni, plus tard, en fin de la première saison, le plumage du corps est assez semblable aux adultes, noir ponctué de blanc jaunâtre ; la tête et le cou restent gris brun uni.

Le vol de l'Étourneau est vif, onduleux avec des battements d'ailes très rapides et ininterrompus, vol très caractéristique de cet oiseau aux ailes courtes, pointues et larges à la base. Un vol très tonique mais le plus impressionnant reste l'observation du vol de milliers d'individus formant un nuage compact, une nuée qui se dirige comme un seul individu dans une coordination parfaite, vol acrobatique, impressionnant par son aspect de masse propre à désorienter voire effrayer n'importe quel prédateur en chasse.

Les mâles chantent un peu toute l'année. Un chant bien difficile à cadrer tant le répertoire, les gammes et variations sont nombreuses sans parler de l'imitation des chants d'autres oiseaux ainsi que toutes sortes de bruits imités des villes et campagnes, mélodies qu'ils enchaînent sans discontinuer. On dit de cet oiseau qu'il siffle, gazouille, claque, grince, gargouille, tout un répertoire très mélodieux quand il courtise madame mais très vite un tintamarre ultra bruyant qui vire au cauchemar lorsqu'ils se rassemblent en masse de milliers d'individus sur les dortoirs.

La plupart des ouvrages attire sur le fait qu'il est souvent confondu avec le Merle noir, mais la queue est plus courte et carrée, et des ailes pointues et triangulaires. de plus chez l'étourneau le plumage est brillant alors que pour le merle, il est mat.



Sturnus vulgaris, Étourneau sansonnet
Sturnus vulgaris, Étourneau sansonnet
Sturnus vulgaris, Étourneau sansonnet

L’Étourneau sansonnet est cavernicole. On rencontre généralement cet oiseau en bande de très nombreux individus, sauf en période de nidification. Le nid sera construit dans toutes sortes de cavités, trou d'arbre, nichoir, creux de bâtiment ou de rocher pourvu que ces dernières soient situées à un minimum 10 mètres du sol. C'est la femelle qui élabore le nid à partir de divers végétaux, mousses, herbes, tiges, brindilles, branchages, qu'elle garnira de matériaux plus doux. Elle y déposera de 4 à 6 (7) œufs brillants, bleu clair uniforme, que les deux partenaires couveront alternativement sauf la nuit assurée par la femelle, le mâle rejoignant d'autres mâles pour passer la nuit en petits groupes. La couvaison durera de 12 à 14 jours. Les jeunes sont nourris une vingtaine de jours par les deux adultes. Si les conditions sont bonnes et la nourriture abondante, on peut compter 2 à 3 nichées par an.

L’Étourneau sansonnet est originaire de la moitié nord de l’Eurasie. Abondant et largement répandu, très grégaire hors période de nidification, il se nourrit, se repose et migre en groupes de très nombreux individus.
Un oiseau qui vivait à l'origine dans les forêts de feuillus, on peut le voir aujourd'hui pratiquement partout, sauf en montagne, partout où il trouve de quoi nicher et une nourriture abondante, jardins, villes, cultures. Et il devient rapidement un indésirable tant ses méfaits, ses dégâts sont importants sur différentes cultures fruitières, maraîchères sans parler des dégâts sonores et olfactifs en environnement urbain.

Sturnus vulgaris, Étourneau sansonnet
Sturnus vulgaris, Étourneau sansonnet
Sturnus vulgaris, Étourneau sansonnet

Domaine : Biota
Règne :
Animalia
Embr. :
Chordata
Classe :
Aves
Ordre : Passeriformes
Famille : Sturnidae
Tribu : Sturnini
Genre : Sturnus

Recherche


NSturnus vulgaris, Étourneau sansonnet

=> Plan du site  Tout le glossaire <=       - 10/09/2022 -