Cordulia aenea Linnaeus 1758

Libellula aenea Linnaeus 1758


Cordulie bronzée


.cz : Lesklice měděná
.de : Gemeine Smaragdlibelle
.dk : Grøn Smaragdlibel
.fi : Vaskikorento
.hu : Érces szitakötő
.nl : Smaragdlibel
.no : Smaragdøyenstikker
.sk : Ligotavka medená
.se : Guldtrollslända
.uk : Downy Emerald

Cordulia aenea

Cordulia aenea est une libellule de la famille des Corduliidae, une libellule de taille moyenne et de couleur générale sombre (taille : longueur de 50 à 55 mm., envergure max. 70 mm.) ; la couleur du corps étant vert bronzé métallique, le thorax vert métallique brillant recouvert de fines soies blondes.
Le mâle se différencie par un abdomen dont l'extrémité est élargie en forme de massue ; la femelle est plus massive, plus cylindrique ; l'ovipositeur est invisible.

Les yeux des adultes matures sont bleus contrairement aux immatures qui présentent des yeux bruns. Le reste de la coloration est identique et ne permet pas de distinguer matures et immatures.

La larve de cette libellule est trapue, présente des pointes dorsales peu développées ; par contre, les pattes sont très longues.

Larves et adultes de Cordulia aenea fréquentent les eaux stagnantes peu polluées très diverses mais riches en végétations : mares, étangs, lacs, tourbières, gravières, bras morts... mais aussi : cours d'eau lents et canaux, tout point d'eau présentant à ses abords une végétation haute (bois ou zones buissonnantes) qui vont leurs permettre de se reposer à une certaine hauteur. Et c'est bien là le problème avec cette libellule, ce qui la rend très discrète et bien difficile à observer.

La Cordulie bronzée est une espèce précoce, l'émergence des larves s'effectue tout au long du mois de mai, parfois déjà fin avril si les conditions sont bonnes. Les adultes sont visibles (quand ils veulent bien se montrer) de début mai à fin août. C'est une espèce commune de libellule sans mesure de protection particulière. On la trouve partout en climat tempéré et montagnard jusqu'à une altitude de 2000 mètres. Elle se raréfie dans les plaines méridionales, elle est totalement absente de la Corse.


Cordulie bronzée.
Cordulia aenea.
Cordulia aenea, Cordulie bronzée.
Cordulia aenea.

La période de maturation des adultes (imagos) est assez courte, les premiers accouplements pouvant être observés dès la deuxième moitié du mois de mai.
L'accouplement, s'il n'est pas dérangé par d'autres mâles, dure plusieurs minutes. Il se passe généralement à bonne hauteur, dans les arbres, sur des buissons ou sur des branches mortes.
Seule, la femelle pond en vol en déposant ses oeufs à la surface de l'eau en de nombreux endroits en touchant brièvement l'eau de l'extrémité de l'abdomen, les oeufs s'en détachent. et s'enfoncent dans l'eau.
Les oeufs de la Cordulie bronzée éclosent deux à quatre semaines après la ponte. Les larves de cette cordulie passent par 12 stades différents durant 2 à 3 ans en plaine, 5 ans en montagne. Les larves chassent et se déplacent activement la nuit ; le jour elles restent discrètes et chassent à l'affût. Elles vivent aux seins des plantes immergées, dans les débris végétaux au fond de l'eau et dans la vase. A l'émergence, les larves (voir photo 1) peuvent s'éloigner de l'eau pour trouver un arbuste, un tronc ou un roseau pour y grimper, parfois assez haut.

L'exuvie de la Cordulie bronzée est relativement trapue, mesure au maximum 26 mm. (celle observée sur les photos mesure 23 mm.), et présente une double trace noire sur les côtés du thorax. Les fourreaux ailaires mesurent environ 8 mm. Les yeux, très petits et fortement écartés, sont spectaculaires mais ne sont pas typiques de l'espèce.
A noter les dents bien visibles des palpes de son masque sur la photo.
Dos de l’abdoment hérissé d’épines dorsales (segment 4 au segment 9). La dernière, sur le segment 9, est aplatie et peu visible.

Confusion de cette libellule avec ses proches parents : << L'identification d'une Cordulie nécessite toujours d'avoir l'exemplaire en main >> (Les libellules de France, Belgique et luxembourg).
Un des caractères qui entre dans la clé d'identification de C. aenea des espèces du genre Somatochlora : les ailes postérieures de C. aenea ne présentent qu'une seule nervure transversale cubito-anale entre la cellule discoïdale et la base de l'aile (voir figure suivante).


Cordulia aenea.
Libellule: Cordulie bronzée, Cordulia aenea.
Libellule: Cordulie bronzée, Cordulia aenea.
Exuvie de Cordulia aenea, la Cordulie bronzée.

Cordulia aenea, Cordulie bronzée.

Autres caractères pour la détermination de cette libellule :

 

- pas de tache jaunâtre sur la face,
- taches jaune-orangé présentes à la base de ses ailes
- ptérostigma foncé
- ailes incolores


Émergence de Cordulia aenea en vidéo :



Cordulia aenea.

Domaine : Biota
Règne :
Animalia
S/Règne : Eumetazoa
Embr.: Arthropoda
Classe : Hexapoda
S/Classe : Insecta
Ordre : Odonata
So./Ordre : Anisoptera
Famille : Corduliidae
Genre : Cordulia

Recherche


      Le Dico local !

affût (n. masc.) : lieu où l’on se poste pour attendre le gibier; l’attente elle-même. Se mettre à l’affût. Un chat à l’affût. RETOUR

ailaire ou alaire (adj.) : qui se rapporte à l’aile d’un oiseau, d’un avion ... d'un insecte. RETOUR

ovipositeur ou oviscapte (n. masc.) : appendice qui, chez la femelle de certains Insectes (Hémiptères, Orthoptères, Hyménoptères, etc.), permet la ponte des œufs. RETOUR

pterostigma (n. masc. du grec pteron = aile et stigma = point, marque). ZOOL. Tache de couleur foncée située à l’extrémité de l’aile de certaines espèces d’insectes, près de la nervure costale. RETOUR


=> Tout le glossaire fleur     Glossaire faune <=       - 10/05/2012 -

FacebookTwitterYou Tube