Cylindromyia bicolor Olivier 1812
Ocyptera bicolor
Olivier 1812


Mouche tachinaire
Mouche cylindrique
Mouche rouge et noir


.cz : Kuklice dvoubarvá
.de : Raupenfliege
.pl : Walcownica dwubarwna

Cylindromyia bicolor, quel doux regard !

Cette Tachinide (Tachinidae) est une mouche qui se caractérise par un abdomen long et mince, en cylindre (Cylindro), rouge foncé sans extrémité noire mais dessiné, sur le dessus, d'une ligne centrale noire terminée en pointe.
Le thorax est gris finement pruineux. L'insecte est tout hérissé de poils épars ou plutôt de longues épines, une fine zone de poils blancs dessine les contours de la tête. L'avant des ailes est ambrée, l'arrière translucide ; celles-ci étant presque toujours en mouvement.
Les squames thoraciques blanches sont de grande tailles.
Pas de différences notables entre mâles et femelles qui mesurent entre 11 et 14 millimètres.

Cette mouche fréquente (généralement) les prairies sèches à forte densité de plantes florifères et lisières de forêts mais aussi les marécages, les marais, les parcs, les jardins... de la plaine jusqu'à une altitude de 1500 mètres (généralement... car le couple présenté fréquentait, quant à lui, le manche de ma bêche qui semblait être un lieu nuptial tout à fait convenable pour cette mouche !).

Les insectes adultes, visibles de juillet à octobre, se nourrissent principalement de pollen et de nectar de diverses fleurs d'ombellifères, violettes, chardons..., les larves, comme la plupart des larves de tachinaires, sont endoparasites, celles de Cylindromyia bicolor se développent dans l'imago de la punaise Rhaphigaster nebulosa, la Punaise grise ou Punaise nébuleuse.
La femelle de cette Mouche tachinaire pond ses oeufs, en forme de fuseau, au voisinage direct des insectes hôtes : les punaises. À l'éclosion, la larve choisit sa cible, normalement, une seule larve par hôte, et y pénètre généralement par l'abdomen. Ainsi, la larve hiberne et au printemps poursuit son développement au détriment de l'hôte qui ne tardera pas à mourir. La larve mature quitte son hôte pour se nymphoser dans le sol. L'imago émerge, le cycle est bouclé.
Ce qui fait de Cylindromyia bicolor une mouche tachinaire bénéfique, auxiliaire de nettoyage, régulateur des populations de punaises, efficace aussi bien sur cultures intensives qu'au jardin.


Cylindromyia bicolor, nervation ailaire.
Cylindromyia bicolor in copula
Cylindromyia bicolor, Ocyptera bicolor, le couple.

Domaine : Biota
Règne :
Animalia
S/Règne : Eumetazoa
Embr.: Arthropoda
S./Emb. : Pancrustacea
Classe : Hexapoda
S/Classe : Insecta
Ordre : Diptera
So./Ordre : Brachycera
Famille : Tachinidae
Genre : Cylindromyia

Recherche



      Le Dico local !

endoparasite (n. masc.) : organisme se développant à l’intérieur de son hôte (par ex. le ténia). RETOUR


=> Tout le glossaire fleur     Glossaire faune <=       - 20/08/2013 -

FacebookTwitterYou Tube