Espèce populaire, le Pied bleu au goût et à l'odeur si particuliers, plaît ou ne plaît pas. Certains le trouvant trop aromatique, il est donc conseillé de le blanchir avant son utilisation.
Lepista nuda, Pied bleu.Le Pied bleu, de taille parfois imposante, est un champignon qui se complaît des litières de feuilles ou d'aiguilles sous les feuillus ou les conifères, souvent en cercles et en quantités importantes.
On n'en récoltera que les jeunes exemplaires encore parfaitement formés et bien fermes, d'autant plus que ce champignon peut vieillir en place relativement longtemps à l'automne, supportant de nombreuses alternances de périodes froides et humides et de périodes ensoleillées. Dans ces conditions (comme pour les autres champignons aussi), la chair de Lepista nuda se dégrade sans que l'apparence n'en soit réellement affectée ; tel que, attention aux digestions difficiles et intoxications aléatoires !

On le trouvera très communément à l'automne (de septembre à novembre), mais aussi, si les conditions sont bonnes, au printemps, durant les mois de mai et de juin.

La confusion avec les espèces très proches comme Lepista sordida (le Petit Pied bleu) : modèle réduit de Lepista nuda, toujours hors des bois (A.Marchand 812), et Lepista saeva fréquentant lui les pâtures et vergers, ne prête pas à conséquence, ses proches parents étant eux aussi de très bons comestibles.
Les autres confusions avec les cortinaires violets, pour peu que l'on observe parfaitement le pied et ses restes de cortine me paraissent assez improbables, mais comme toujours : rester vigilant, certains champignons violets étant toxiques.

Lepista_nuda
Chapeau :
de 5 à 15 cm de diam, convexe et charnu, bombé au centre, puis étalé déprimé autour d'un mamelon central ;
cuticule séparable, totalement lisse et glabre, humide à sèche, d'abord lilas, violet, puis plus ou moins lilas-brunâtre, enfin gris-brunâtre ;
marge très enroulée, ensuite droite, lobée, ondulée, plus claire à blanchâtre ;
Lames :
peu larges de 5 à 7 mm, serrées, inégales, arrondies sur le stipe à échancrées, très faciles à séparer, bleu-lilas, se salissant de brun à maturité ;
arêtes entières ou érodées ;
Pied :
6-12 x 1-3 cm, charnu, légèrement fibreux, robuste, bulbeux à la base, devenant creux, à surface pelucheuse blanchâtre sur fond violet ;
Chair :
assez épaisse, tendre, de tonalité lilacin plus soutenue aux périphéries, blanc-jaune dans le bulbe ;
forte odeur très fruitée, acidulée, saveur douce ;
Spores :
sporée gris lilas pâle, non amyloïde ;
Comestibilité :
bon comestible.
Rhodopaxillus nudus
Lepista nuda
Tricholome nu, Tricholome pied bleu, Rhodopaxillus nudus.
Lepista nuda

Basionyme : Agaricus nudus Bull. 1790

Agaricus bulbosus Bolton 1792
Agaricus bicolor Pers. 1801
Tricholoma nudum (Bull.) P. Kumm. 1871
Collybia lilacea Quél. 1875
Gyrophila nuda (Bull.) Quél. 1886
Rhodopaxillus nudus (Bull.) Maire 1913
Clitocybe nuda (Bull.) H.E. Bigelow & A.H. Sm. 1969
...

Pied bleu
Tout-bleu
Bleu

(.de) : allemand : Violetter Röteltrichterling
(.uk) : anglais : Wood Blewit
(.bg) : bulgare : Cke Виолетка
(.dk) : danois : Violet hekseringshat
(.ee) : estonien : Lillakas ebaheinik
(.hu) : hongrois : Lila tölcsérpereszke
(.jp) : japonais : ムラサキシメジ
(.lv) : lettonien : Kailā aplocene
(.nl) : néerlandais : Paarse schijnridderzwam
(.ru) : russe : Pядовка фиолетовая
(.se) : suedois : Blåmusseron
(.si) : slovène : Vijoličasta kolesnica
(.sk) : slovaque : Pôvabnica fialová
(.cz) : tchèque : Čirůvka fialová


Suggestions
Leucocoprinus birnbaumii, Lépiote jaune des pots de fleursLépiote jaune
Marasmius Oreades, Marasme des Oréades, Faux mousseron.Marasme des Oréades
Hygrophoropsis aurantiaca, Fausse-girolleFausse-girolle
Souchette, Armillaria mellea. Souchette
Pub !!!

16/02/03 - 29/01/2012 -