ChampYves les CHAMPIGNONS sauvages.

Tricholoma orirubens Quél. 1872

Tricholome à marge rougissante

- Règne : Fungi - Division : BasidiomycotaS/Division : AgaricomycotinaClasse : Agaricomycètes - S/Classe : AgaricomycetideaeOrdre : Agaricales - Famille : TricholomataceaeGenre : Tricholoma
Tricholoma orirubens, Tricholome à marge rougissante.
Tricholoma orirubens, Tricholome à marge rougissante.
Chapeau :
=> 8 (10) cm, convexe, puis étalé aplati ± mamelonné ou déprimé, gris-brun à brun noirâtre,
revêtement fib
rilleux, méchuleux, couvert de fines squames radiales gris noir sur fond blanchâtre, denses au centre, de plus en plus éparses vers la marge,
marge mince,
plus pâle, blanchâtre se tachant de rose rouge dans l'âge ;
Lames :
émarginées, assez espacées, inégales, blanchâtres,
arête aiguë, fendillée, parfois piquetée de noir, se tachant de rouge dans la vétusté surtout vers la marge ;
Pied :
=> 10 x 1,5 cm, blanc, lisse, plein puis vite creux, cylindrique légèrement épaissi vers la base parfois tachée de rose et/ou de bleu-vert,
mycélium jaune ;
Chair :
peu épaisse, fragile, blanchâtre, grise sous le revêtement, tachée de rose et/ou de bleu vert à la base du pied,
saveur farineuse légèrement sucrée, odeur farineuse quand jeune, nettement désagréable dans la vétusté ;
Spores :
4-6 x 3-4,5 μm.
Comestibilité :

Sur sol calcaire, sous feuillus notamment le hêtre, éventuellement sous conifères, un champignon peu commun, relativement tardif, à rechercher du mois de septembre jusque fin novembre (décembre).
Quant à la comestibilité de ce tricholome, la plupart de nos guides le donne (-nait) généralement pour comestible. Champignons du Nord et du Midi (A. Marchand 1971) planche 40 précise d'ailleurs « ...meilleur comestible que Tricholome terreum et les autres espèces du genre... ».
Attention tout de même, Tricholoma orirubens, fait partie de la famille des nombreux Tricholomes "gris, les terreux" dont la détermination n'est pas toujours bien aisée et une confusion toujours possible avec Tricholoma pardinum, le Tricholome tigré, plutôt montagnard, relativement massif, très toxique, raison suffisante pour qu'aujourd'hui on le retrouve souvent classé, relégué, dans les "à rejeter"

D'autant que les caractères décisifs de T. orirubens ne sont pas toujours bien évidents, à par la couleur jaune du mycélium, normalement bien marquée. Par contre, la marge rose rouge du chapeau et des lames n'apparaîtra qu'à la vétusté du champignon ou 1 à 2 jours après la récolte. Quant aux teintes bleu vert ou rouges de la base du stipe, elles ne seront généralement bien visibles qu'à la coupe et très peu en périphérie. Bref, pas toujours bien aisé à l'identification et donc n'en réserver la cueillette qu'aux spécialistes.

Les autres Confusions possibles :

• Tricholoma basirubens, Tricholome à base rougissante,
au stipe légèrement squamuleux et base du stipe tachée de rougeâtre vers la base à l'extérieur, mais pas de rougissement des lames, généralement considéré (aujourd'hui) comme non comestible, lui aussi.
• Tricholoma atrosquamosum, Tricholome à écailles noires, Tricholome à squames noires,
à fibrilles du chapeau et du pied plus noires, odeur poivrée, mycélium blanc, habitat identique. Comestible.
• Tricholoma portentosum, Tricholome prétentieux,
au chapeau mamelonné, fibrilleux, gris foncé à reflets jaunâtres, idem pour les lames et le pied. Odeur et saveur de farine, douce. Généralement sous épicéas, pins. Bon comestible.
• Tricholoma scalpturatum, Tricholome jaunissant,
au chapeau à squames fines, gris argenté, jaunissant à partir du bord. Les lames sont blanches mais jaunissent fortement au moins dans la vétusté. Le pied est blanc à peine squamuleux, jaunissant lui aussi. Odeur et saveur agréables de farine. Souvent en troupe, sous feuillus. Assez commun. Comestible.
• Tricholoma terreum, Tricholome terreux, Petit-gris,
au chapeau fibrilleux, sec, gris clair ou gris foncé à noir. Lames grises. Pied blanc. Odeur faible, saveur douce. Relativement commun, sous pins et terrain calcaire. Un bon comestible.
• Tricholoma pardinum, Tricholome tigré,
au pied bien plus massif, plein, ferme et revêtement du chapeau parsemé d'écailles trapézoïdales, relativement grandes, concentriques, brun foncé sur fond gris cendré ou gris crème. Lames épaisses, blanchâtres, jaunâtres à reflets ± verdâtres. Très toxique à mortel.

Tricholoma orirubens, Tricholome à marge rougissante.
Tricholoma orirubens, Tricholome à marge rougissante.
Tricholoma orirubens, Tricholome à marge rougissante.
Tricholoma orirubens, Tricholome à marge rougissante.
Pub !!!
Pub !!!

Agaricus guttatus Schaeff. 1774
Tricholoma guttatum (Schaeff.) P. Kumm. 1871
Agaricus orirubens (Quél.) Cooke 1881
Agaricus terreus subsp. orirubens (Quél.) Stev. 1886
Gyrophila orirubens (Quél.) Quél. 1886
Tricholoma terreum var. orirubens (Quél.) Massee 1893
Tricholoma orirubens var. guttatum (Schaeff.) A. Pearson & Dennis 1948
Tricholoma horribile Rea 1905
Tricholoma orirubens f. minor Killerm. 1930

-Species Fungorum- 011/2022

Tricholome à lames bordées de rouge
Tricholome rougissant

(.de) : allemand : Rötender Erd-Ritterling
(.uk) : anglais : Blushing tricholoma
(.cn) : chinois : 粉褶口蘑
(.dk) : danois : Rødbladet ridderhat
(.es) : espagnol : Tricoloma de láminas lila con borde rojizo
(.fi) : finnois : Rusotyvivalmuska
(.hu) : hongrois : Rózsáslemezű pereszke
(.nl) : néerlandais : Blozende ridderzwam
(.pl) : polonais : Gąska czerwieniejąca
(.ro) : roumain : Nicoreți
(.ru) : russe : рядовка краснеющая
(.se) : suedois : Rodnande musseron
(.sk) : slovaque : Čírovka červenejúca
(.cz) : tchèque : Čirůvka růžovolupenná
(.ua) : ukrainien : Рядовка червонувата

Suggestions
Tricholoma scalpturatumTricholome jaunissant
Tricholoma portentosumPetit-gris jaune
Tricholoma columbettaColombette
Tricholomopsis flammulaPetite flamme
Tricholomopsis decoraTricholome décoré
Tricholoma albumTricholome blanc

07/11/2022 -