Chapeau :
jusqu'à 10 cm, charnu, convexe, conique à obtus mamelonné plus ou moins irrégulier, ondulé ;
revêtement piléique légèrement visqueux et collant à l'humide, brillant et satiné par le sec, rayé de longues fibrilles radiales blanches plus ou moins visibles, le tout donnant un aspect général d’un blanc pur parfois taché de rose ou de bleuté ;
marge d'abord bien enroulée, se déroulant et se fendillant très vite, ondulée ;
Lames :
blanches, inégales, minces, échancrées (adhérentes par une dent), serrées ;
arêtes érodées, irrégulières, denticulées, fendillées ;
Pied :
9 x 2,5 cm, robuste, cylindrique souvent aminci vers la base, plein, pelucheux, très fibreux, souvent fendillé longitudinalement, torsadé, blanc parfois taché de rose ou de bleu-vert à la base ;
Chair :
assez épaisse, blanche, ferme, fibreuse, inodore ou très légère odeur de pâtes fraîches, sans saveur particulière ou légèrement farineuse mais sans amertume ;
Spores :
sporée blanche, non amyloïde ;
spores largement elliptiques, 6-7 x 4-5 µm ;
Comestibilité :
bon comestible.

Champignon assez commun en certaines places, surtout dans les régions du Midi, ce tricholome colombette pousse en petites colonies dans les sous-bois de feuillus : hêtres, chênes, bouleaux, ou mixtes avec résineux, préférant les sols pauvres en calcaire, neutres ou légèrement acides.
De sa couleur blanche, il peut être facilement confondu avec toute la série des Tricholomes blancs ; il s'en départage assez facilement par son odeur (ou parfois son absence d'odeur) et sa saveur douce et agréable contrairement aux autres tricholomes blancs à l'odeur peu engageante et à la saveur désagréable, amère ou âcre.
Attention tout de même à ne pas le confondre avec les Amanites blanches ou encore l'Entolome livide, Entoloma lividum.
C'est un bon comestible, le meilleur des tricholomes selon certains, un peu fibreux tout de même, surtout dans le pied, un tricholome que l'on peut trouver, parfois tard en saison, du mois d'août au mois d'octobre / novembre.

Tricholoma columbetta, les lames.
Coloration bleutée à la base de Tricholoma columbetta (pas toujours évident !)
Tricholoma columbetta, Tricholome blanche colombe
Tricholoma columbetta, un champignon puissant qui se cache sous les feuilles.

Basionyme : Agaricus columbetta Fr. 1821

Agaricus columbetta Fr. 1821
Agaricus impolitus Lasch 1829
Tricholoma impolitum (Lasch) P. Kumm. 1871
Cortinellus columbetta (Fr.) P. Karst. 1879
Gyrophila columbetta (Fr.) Quél. 1886
Gyrophila impolita (Lasch) Quél. 1886

- Colombette
- Tricholome blanche colombe

(.de) : allemand : Seidiger Ritterling
(.uk) : anglais : Blue Spot Knight
(.cn) : chinois : 白毛口蘑
(.dk) : danois : Silke-ridderhat
(.hu) : hongrois : Galambpereszke
(.jp) : japonais : シロケシメジ
(.lv) : lettonien : Baložupūkaine
(.nl) : néerlandais : Witte duifridderzwam
(.ru) : russe : Pядовка голубиная
(.se) : suedois : Silkesmusseron
(.si) : slovène : Golobičja kolobarnica
(.sk) : slovaque : Čírovka hodvábna
(.cz) : tchèque : Čirůvka holubičí


Pub !!!
Pub !!!

Suggestions
Tricholome nu, Lepista nuda.Tricholome nu
Pied-de-mouton, Hydnum repandum.Pied-de-mouton
Marasmius Oreades, Marasme des Oréades, Faux mousseron.Marasme des Oréades
Agaric macrospore, Agaric géant des présAgaric macrospore
Pub !!!

23/10/2006 - 08/12/2012 -