ChampYves les CHAMPIGNONS sauvages.

Lepista personata (Fr.) Cooke 1871

Lepista saeva (Fr.) P.D. Orton 1960

Pied-violet
Pied améthyste
Rhodopaxille sinistre

- Règne : Fungi - Division : BasidiomycotaS/Division : AgaricomycotinaClasse : Agaricomycètes - S/Classe : AgaricomycetideaeOrdre : Agaricales - Famille : TricholomataceaeGenre : Lepista
Réf : catalogueoflife.org 2021
Lepista personata, Lepista saeva.
Lepista personata, Lepista saeva.
Chapeau :

de 4 à 12 (15) cm, convexe, généralement bombé au disque, hygrophane ;
marge enroulée et le restant longtemps puis légèrement onduleuse à la fin, pruineuse, blanchâtre  ;
revêtement lisse, brillant, brun, brun-gris, brun clair, beige, corne pâle, café-au-lait, beige crème à gris bistre, chamois, parfois légèrement lavé de lilacin puis pâlissant avec l’âge, nettement gras au toucher à l'humide ;

Lames :
adnées échancrées sinueuses à presque libres, assez serrées, blanches, blanc crème puis blanc rosâtre par les spores, facilement séparables de la chair du chapeau ;
Pied :
=> 7(8) cm de haut, 3(4) de diam, ferme, fibreux, ± clavé ou bulbeux vers la base, violet, violacé pourpre ou parfois grisâtre à peine teinté de bleuté
Chair :
chair épaisse, ferme, dense, blanchâtre ;
odeur nettement parfumée, fruitée, puis désagréable dans l'âge, goût agréable ;
Spores :
=> 8 x 5 µm, elliptiques, très finement verruqueuses ;
sporée rose pâle ;
Comestibilité :
bon comestible jeune et bien cuit.
Lepista personata, Lepista saeva.

Champignon charnu de bonnes qualités gustatives, mais attention tout de même, on dit de lui qu'il serait lourd à digérer quand peu ou mal cuit, alors, comme les toutes dernières recommandations, bien cuits et avec parcimonie ! Champignon d'autant plus apprécié qu'il apparaît quand tous les autres bons comestibles ont disparu.
Mais ces dernières années, parcimonie est souvent de rigueur tant le champignon commence à se faire rare ! On le donnait, dans la plupart de nos ouvrages pour commun, très franchement, on le trouve de moins en moins (manque d'eau à l'automne, produits phytosanitaires ?).
Un champignon à rechercher sur prairies, pâturages, taillis, parcs, mais aussi lisières sans pourtant ne jamais s'y enfoncer profondément, en ligne ou rond de sorcières et sur terrains de préférence calcaires, de début octobre à la fin décembre, éventuellement tout l'hiver si les conditions ne sont pas trop dures.
Pas de grosses difficultés à nommer ce champignon tant qu'il cadre bien avec le type :
Lepista personata, Lepista saeva.

- chapeau aux tonalités ternes, dans les gris brun, hygrophane,
- marge pâle nettement enroulée,
- revêtement parfaitement lisse, luisant, gras sous l'index,
- chair dense, lourde, à forte odeur,
- lames facilement séparables du chapeau,
- pied fibrilleux rayé de lilas sur fond crème,

... par contre, dans l'âge ou attaqué des limaces, ou encore le pied sans réelles teintes violacées, alors il devient un peu plus complexe à la détermination. On se concentrera sur le chapeau, gras au toucher, les lames blanchâtres sans trace de violet, les lames qui se détachent facilement de la chair et, bien sûr, les dates de ses poussées, le plus souvent tardives, parfois même printanières.

Confusions possibles  :

- Lepista nuda, le Pied-bleu, espèce violacée dans toutes les parties du champignon, toujours dans les bois, aussi bien de feuillus que de conifères, isolé ou en troupe de nombreux individus.
Bon comestible.

- Lepista sordida : la Lépiste sordide à tendances rudérales, sur terrains fumés dans l'herbe, sur terreau, près des composts, le plus souvent hors des bois.
Comestible.

Basionyme : Agaricus personatus Fr. 1818

Agaricus personatus var. bicolor Fr. 1818
Agaricus personatus var. anserinus Fr. 1818
Agaricus personatus var. cyclophilus Lasch 1828
Agaricus personatus ß saevus Fr. 1838
Tricholoma personatum (Fr.) P. Kumm. 1871
Tricholoma personatum var. anserina (Fr.) Sacc. 1887
Agaricus anserinus (Fr.) Eeden 1893
Tricholoma anserinum (Fr.) Sacc. 1895
Tricholoma personatum var. saevum (Fr.) Dumée 1905
Tricholoma personatum var. compactum S. Petersen 1911
Rhodopaxillus saevus (Fr.) Maire 1913
Tricholoma saevum (Fr.) Gillet 1920
Rhodopaxillus personatus (Fr.) Singer 1943
Lepista saeva (Fr.) P.D. Orton 1960
Clitocybe saeva (Fr.) H.E. Bigelow & A.H. Sm. 1969
Lepista saeva var. anserina (Fr.) Kalamees & A.I. Ivanov 1992

Extrait -Species Fungorum- 02/2015

Tricholome masqué
Tricholome sinistre
Tricholome des oies
Tricholome à pied lilas
Tricholome à pied améthyste
Pied-bleu des prés

(.de) : allemand : Lilastiel-Roetelritterling
(.uk) : anglais : Field Blewit
(.bg) : bulgare : Ливадна виолетка
(.dk) : danois : Bleg hekseringshat
(.fi) : finnois : Syysvalmuska
(.lv) : lettonien : Divkrāsainā
(.no) : norvégiens : Lillastilket ridderhatt
(.ru) : russe : Pядовка двуцветная / лиловатоножковая
(.se) : suedois : Höstmusseron
(.cz) : tchèque : čirůvka dvoubarvá

Suggestions
Tricholoma saponaceumTricholome savonneux
Tricholoma sulphureumTricholome soufré
Tricholoma acerbumTricholome âpre
Tephrocybe rancidaTéphrocybe rance
Clitocybe odoraClitocybe odorant
Clitocybe fragransClitocybe anisé
Pub !!!
Pub !!!

10/11/2021 -