Chapeau :
de 10 à 20 cm de diam, parfois jusqu'à 25 cm, hémisphérique, puis convexe à largement étalé, souvent cabossé ; marge excédentaire, régulière ;
cuticule presque noire quand jeune, plus claire brun rougeâtre par plaques dans l'âge, séparable, feutrée, sèche à légèrement lubrifiée mais jamais visqueuse, très souvent attaquée par les limaces ou les souris ;
Tubes / Pores :
tubes assez longs, 10-15 mm, séparables, blancs puis jaunes et jaune-verdâtre ;
pores très fins, concolores ;
Pied :
jusqu'à 10 cm de haut, 8 de diam., trapu, ventru, obèse, renflé à la base, beige clair à beige ocracé, réseau subtil, fin, partiel, de blanchâtre à beige, surtout vers le haut du stipe, très partiel ou irrégulier dans sa partie inférieure ;
Chair :
blanche immuable, très ferme, saveur douce, bonne odeur ;
Spores :
sporée brun olive ;
spores fusiformes, 14 x 5 μm ;
Comestibilité :
très bon comestible.
Boletus aereus, Bolet bronzé ou Cèpe bronzé

Par la couleur bistre noir du chapeau, velouté et jamais visqueux, les pores fins, blancs de neige tranchant nettement avec la couleur ocre presque orangée du stipe, un réseau peu évident et le plus souvent limité au sommet du pied, une chair ferme, blanche, immuable, et surtout une silhouette très trapue ; ce champignon quand vous le rencontrez, si toutefois il daigne bien se montrer, vous le reconnaîtrez presque immédiatement.

Boletus aereus est un champignon qui aime la chaleur et la lumière (thermophile et héliophile) et on le trouvera plus généralement en région méditerranéenne. Plus rare dans le reste de la France, il y apparaîtra tout de même les années chaudes.

Boletus aereus, Bolet bronzé ou Cèpe bronzé

On le trouve, à la saison chaude, de juillet à septembre/octobre, sous feuillus : chênes, hêtres, châtaigniers et sur terrains plutôt secs, rarement isolé mais le plus souvent entouré de plusieurs de ses congénères, côtoyant même Boletus aestivalis, un autre champignon thermophile.

Première série de photos (celles du haut et les 4 qui suivent), toutes prises en août 2004 (67), sous charmes, hêtres et chênes, à 250 mètres d'altitude, en compagnie de quelques autres champignons : Boletus aestivalis, Amanita rubescens, Clitopilus prunulus, quelques Amanita vaginata et un Palomet, Russula virescens aux lames totalement mangées par les limaces !

Boletus aereus, le Bolet bronzé
Boletus aereus
Bolet bronzé, BOLETUS aereus
Boletus aereus
Pub !!!
Pub !!!
Boletus aereus, le Bolet bronzé
Boletus aereus, le Bolet bronzé
Boletus aereus, le Bolet bronzé
Boletus aereus, le Bolet bronzé

Boletus aereus var. aereus Bull. 1789
Boletus aereus var. carne-dilute-sulfurea Bull. 1791
Boletus aereus var. carne-nivea Bull. 1791
Boletus aereus var. cepa (Thore) DC. 1815
Boletus aereus var. cravetta (Bellardi) DC. 1815
Boletus aereus var. leucoporus Pers. 1825
Dictyopus aereus (Bull.) Quél. 1886
Dictyopus aereus var. aereus (Bull.) Quél.1886
Tubiporus edulis subsp. aereus (Bull.) Maire 1937
Boletus aereus var. squarrosus Rezende-Pinto 1940
Boletus edulis f. aereus (Bull.) Vassilkov 1955
Boletus edulis f. aereus (Bull.) Vassilkov 1966

Cèpe noir
Gendarme noir
Cèpe tête-de-nègre
Cèpe à tête noire

(.de) : allemand : Schwarzer Steinpilz
(.uk) : anglais : Bronze bolete
(.bg) : bulgare : Бронзова манатарка
(.cn) : chinois : 黑牛肝菌
(.dk) : danois : Bronze-rørhat, Bronze
(.hu) : hongrois : Bronzos vargánya
.jp) : japonais : ススケヤマドリタケ
(.nl) : néerlandais : Bronskleurig eekhoorntjesbrood
(.ru) : russe : Белый гриб медный
(.sk) : slovaque : Hríb bronzový
(.cz) : tchèque : Hřib bronzový

Suggestions
Plicaturopsis crispa, Trogie crispéeTrogie crispée
Clitopilus prunulusMeunier
Boletus erythropusBolet à pied rouge
Boletus reticulatusCèpe d'été
Agaric macrospore, Agaric géant des présAgaric macrospore
Boletus calopusBolet à beau pied

03/09/04- 2006 - 2012-