Chapeau :
de 3 à 8 cm, de forme très variable, irrégulièrement bosselé, convexe puis étalé, déprimé ;
cuticule adnée, sèche, mate, craquelée par le sec, roussâtre, orangé rougeâtre, non zonée et non écailleuse ;
marge largement enroulée au début puis s'étalant et devenant lobée et sinueuse ;
Aiguillons :
=> 5 mm, concolores au chapeau, moyennement serrés, non décurrents ou à peine ;
Pied :
3 à 6 x 1 à 3 cm, central, blanchâtre, roussissant ;
Chair :
peu charnue, cassante, odeur agréable, légère amertume ;
Spores :
sporée blanche, non amyloïde ;
Comestibilité :
bon comestible.

L'Hydne roussissant n'est qu'une variante nettement moins robuste que l'Hydnum repandum, avec quelques caractéristiques les différenciant :

- un chapeau moins charnu, moins abondant et non ombiliqué (contrairement à Hydnum umbilicatum, l'Hydne ombiliqué)
- un pied plus frêle, fragile,
- des aiguillons plus espacés, non décurrents,
- et enfin une couleur générale plus foncée, roussissante,
- une tonalité générale plus "sale", moins nette que son cousin repandum.

L'Hydne roussissant, que l'on nomme aussi Pied-de-mouton roussissant, préférera les sous-bois de conifères tout en acceptant le bois mixte ou strict de feuillu, en moyenne altitude, et se contentera de tous les types de substrat.

Pour les qualités gustatives, elles se rapprochent de son cousin le Pied-de-mouton avec le même défaut d’amertume pour certains sujets, surtout les vieux exemplaires.

Pied-de-mouton roussissant

Suggestions
Agaricus campestris, Agaric champêtre.Rosé des prés
Hygrophoropsis aurantiaca, Fausse-girolleFausse-girolle
Marasmius Oreades, Marasme des Oréades, Faux mousseron.Marasme des Oréades
Agaric macrospore, Agaric géant des présAgaric macrospore
Pub !!!

03/02/2003 -
30/10/2013 -