Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Google +
You Tube
Facebook
Twitter

  Champignon :
 

Chondrostereum purpureum (Pers. : Fr.) Pouzar 1959
Stereum purpureum Pers. : Fr. 1794

 

Stérée pourpre

Chondrostereum purpureum

Règne : Fungi
Division :
Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Agaricales
Famille : Cyphellaceae
Genre : Chondrostereum
Règne : Fungi
Embr. : Basidiomycota
Ordre : Polyporales
Famille : Meruliaceae
Photo © ChampYves Ref : Species Fungorum 01/02/14 Ref : .INPN 01/02/2014

 

Particularités :

 

chapeaux plats, ondulés, résupinés puis étalé-réfléchis, confluents, étagés avec bords distants 1 à 3 cm, formant de petits chapeaux de 1 à 3 cm de large pour 0,5 à 2 cm de projection et une épaisseur de 1 mm ;
- face supérieure feutrée, ondulée, plus ou moins zonée de bandes gris-pourpre, glabrescente avec l'âge et devenant alors de plus en plus pourpre ;
- face inférieure ou fertile lisse, ornée de vagues rides, pourpre-foncé à brun-lilacin.
- marge aiguë, blanchâtre, lobée, ondulante ;

Pores :

 

sans, hyménium lisse ;

Pied :

 

sans ;

Chair :

 

fine, d'environ 0,5 mm, brun foncé, gélatineuse, élastique, devenant cornée en séchant ;

Spores :

 

sporée blanche, non amyloïde ;
spores cylindriques, lisses, hyalines, 9 x 3,5 µm ;

Comestibilité :

 

nulle.

 

La face inférieure de ce champignon, partie fertile du carpophore est lisse et arbore de belles couleurs aux tonalités violettes, ce qui enlève toute possibilité de confusion avec un autre champignon ou même une autre Stérée.
Souvent classée dans la famille des Stereaceae (couche fertile lisse..), Chondrostereum purpureum, en raison de certaines particularités microscopiques (hyphes terminaux plus ou moins renflés manquant chez stereum) et chimiques (sporée non amyloïde contrairement aux stérées), se voit classée parfois dans la famille des Corticiaceaes (plus proche des mérulinés que des stéréums) mais ... c'est toute la diversité de la mycologie (A.M. 329 1976) (Classement plus que bouleversé, voir plus haut les modifications sur Species Fungorum et INPN... 2014...).

Saprophyte mais également parasite provoquant la mort de son hôte, ce champignon est visible toute l'année, en troupes nombreuses formant des rangées superposées d'individus, sur toutes sortes de feuillus, rarement de conifères. Provoque une pourriture blanche à ses hôtes.
Assez fréquent sur arbres fruitiers, ce champignon est à l'origine de "la maladie du plomb" aussi appelée "maladie des feuilles argentées". Le champignon libère une substance qui provoque le détachement de l'épiderme des feuilles. Le feuillage attaqué présente un éclat terne blanchâtre qui peut avoir un aspect argenté, plombé ou laiteux. Une ou plusieurs branches peuvent être touchées. La réceptivité des arbres à ce champignon augmente avec les dégâts causés par le gel et la sécheresse (faiblesse de l'arbre). Un printemps froid et humide suivi d'un été pluvieux favorise l'attaque du champignon.

Ce champignon est d'ailleurs étudié comme solution de rechange pour les pesticides classiques, car il présente généralement un risque moindre pour la santé humaine et l'environnement. Voilà quelques lignes du très long rapport d'homologation de ce produit :

- Projet de décision réglementaire PRDD2002-01 -

Ce document est publié par la Division de la documentation et de la coordination des demandes d'homologation, Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Coordonnatrice des publications
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
6605C
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9

Internet : www.hc-sc.gc.ca/pmra-arla/

Service de renseignements :1-800-267-6315 ou (613) 736-3799
Télécopieur : (613) 736-3798

L'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), Santé Canada, a évalué la demande d'homologation de la pâte Myco-Tech MC et de Chondrostereum purpureum (HQ1), fabriqués par la société Myco-Forestis.

La souche HQ1 de Chondrostereum purpureum a été isolée sur une souche infectée naturellement de bouleau à papier (Betula papyrifera) près de Ste-Agathe au Québec en 1992. Cet organisme est trouvé à l'état sauvage et il n'a pas été génétiquement modifié.

La pâte Myco-Tech MC est une formulation contenant des fragments viables de mycélium du champignon Chondrostereum purpureum, souche HQ1. Elle est destinée à être appliquée aux souches de végétaux nuisibles à feuilles caduques coupés depuis peu. Ce produit est conçu pour une dose minimale de 10 exposant 5 colonies/ml à raison de 0,5 à 2 ml de la pâte par souche, selon le diamètre des souches. Le Myco-Tech MC est appliqué en couche mince sur la surface coupée des souches dans les 30 minutes suivant la coupe. Ce produit est offert à titre d'inhibiteur du recrû et de la formation de rejets sur les souches d'espèces tels que le bouleau, le cerisier de Pennsylvanie, le peuplier, l'érable rouge, l'érable à sucre et l'aulne rugueux dans les régions de forêt mixte et de forêt boréale du Canada, à l'est des Rocheuses. À l'occasion, il est aussi un saprophyte du conifère Abies balsamea. Toutefois, personne n'a jamais signalé qu'il causait des maladies chez les conifères.
....


  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Stereum purpureum Pers. : Fr. 1794

Thelephora purpurea (Pers.) Pers. 1801
Thelephora lilacina (Batsch) Pers. 1801
Auricularia persistens Sowerby 1803
Thelephora vorticosa Fr. 1818
Stereum vorticosum (Fr.) Fr. 1838
Stereum lilacinum var. vorticosum (Fr.) Quél. 1888

-

(DE) : allemand : Violetter Knorpelschichtpilz
(UK) : anglais : Silver-leaf Fungus
(DK) : danois : Purpur-lædersvamp
(ES) : espagnol : Estéreo purpúreo
(LV) : lettonien : Violetā sīkpiepe
(LT) : lituanien : Purpurinė plutpintenė
(NL) : néerlandais : paarse korstzwam
(NO) : norvégiens : Sølvglanssopp
(RU) : russe : Xондростереум пурпурный
(SE) : suedois : Purpurskinn
(SK) : slovaque : Pevníkovec purpurový
(CZ) : tchèque : Pevník nachový

04/01/04 -
01/02/2014 -

 

 





 

Stereum purpureum

 





 

Chondrostereum purpureum.

 





 

Chondrostereum purpureum, Stereum purpureum.


Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -