Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Google +
You Tube
Facebook
Twitter

  Champignon :
 

Piptoporus betulinus (Bull. : Fr.) P. Karsten 1881
Ungulina betulina (Bull. : Fr.) Patouillard

 

Polypore du bouleau

;; Polypore du bouleau, Piptoporus betulinus

Piptoporus betulinus (Ungulina betulinus): coupe du champignon.      Ungulina betulinus : pores : 3 à 4 par mm.

 

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
Ordre : Polyporales
Famille : Fomitopsidaceae
Genre : Piptoporus

Photo © ChampYvesRéf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

chapeau de 4 à 30/40 cm de diamètre pour 2 à 10 d'épaisseur, de forme arrondie, typiquement réniforme en coussinet, mamelonné ;
cuticule séparable, lisse, mince et souvent craquelée, gris-brun beige ;
marge plus claire, arrondie, débordant sur les tubes ;

Pores / Tubes :

 

assez courts, de 2 à 8 mm, séparables sur sujets adultes, ne formant qu'une seule couche (unistratifié) et débouchant sur des pores très étroits de 3 à 4 par mm, arrondis, et de couleur blanche ;

Pied :

 

court peu distinct du reste du chapeau ou souvent nul, concolore, rugueux ;

Chair :

 

épaisse à très épaisse, souple et tendre dans la jeunesse au goût agréable et odeur fongique, prend vite une consistance de liège, grumeleuse et friable ;

Spores :

 

sporée blanche, non amyloïdes ;

Comestibilité :

 

que peu d'intérêt même très jeune.

 

Très commun, visible toute l'année, le polypore du bouleau est typiquement et exclusivement lié aux bouleaux affaiblis ou morts encore sur pied colonisant l'hôte à partir du sommet de l'arbre puis, petit à petit, jusqu'à la base. Une fois l'arbre à terre, Piptoporus betulinus continue bien sûr à le coloniser tant que le substrat lui permet de se développer. Un champignon parasite qui provoque une pourriture brune, à son hôte.

Par son habitat très spécifique, sa cuticule fine et séparable ainsi que ses pores, ses formes toutes en rondeurs et l'identification très simple du bouleau, ce polypore se reconnaîtra dès sa première rencontre et ne présente aucune confusion possible.
Il est donné pour médiocre comestible, y compris très jeune ....

 

Autres synonymes latins :

Boletus betulinus Bull. 1788
Boletus suberosus
Polyporus betulinus
Fomes betulinus

Et dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Birkenporlring
(UK) : anglais : Birch Polypore
(DK) : danois : Birkeporesvamp
(HU) : hongrois : Nyírfa kérgestapló
(LV) : lettonien : Brūnā bērzupiepe
(NL) : néerlandais : Berkezwam
(RU) : russe : трутовик березовый
(SE) : suedois : Björkticka
(SK) : slovaque : Brezovník obyčajný
(CZ) : tchèque : Březovník obecný

29/01/2003 - 12/05/2013 -

 

 





 

Piptoporus betulinus, Ungulina betulina, Polypore du bouleau

 





 

Piptoporus betulinus, Polypore du bouleau

 






Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -