Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

 

 

 

Polyporus umbellatus, Grifola umbellata, Polypore en ombelle.


  Champignon :
 

Dendropolyporus umbellatus (Pers. : Fr.) Jül.
Grifola umbellata
(Pers. : Fr.) Donk)
Polyporus umbellatus (Pers. : Fr.) Fr.

 

Polypore en ombelle

Grifola umbellata, Polypore en ombelle

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Polyporales
Famille : Polyporaceae
Genre : Dendropolyporus
Photo © LPDD

 

 

Chapeau :   fructification en forme de chou-fleur, peut atteindre jusqu'à 30/50 cm de diamètre, terminaison des rameaux formée de petits chapeaux de 1 à 4 cm de diam., circulaires, convexes puis en entonnoirs ;
surface finement squamuleuse, fibreuse, brun-ocracé, gris-brunâtre, beige ;
marge mince, ondulée, crénelée, blanchâtre puis concolore ;
Tubes :   très décurrents, parfois largement débordants sur la base de la terminaison, très courts, presque alvéolaires, assez petits 1-3 pores par mm, blanchâtres à crème pâle ;
Pied :   puissant, plus ou moins excentré, unique puis ramifié, issu d'un sclérote noirâtre pérenne ;
Chair :   fragile, tendre, juteuse, molle, parfois légèrement fibreuse, odeur farineuse agréable (très désagréable dans l'âge), saveur douce ;
Spores :   sporée blanche non amyloïde ;
spores cylindriques, lisses, hyalines, 7,5-10 x 3-3,5 µm ;
Comestibilité :   bon comestible, mais uniquement très jeune.

 

Fructification en "chou-fleur" de 15 à 40 cm de diamètre issu d'un pied unique, fort, crème, plus ou moins excentrique, (5 x 5 cm), ramifié en un grand nombre de divisions et subdivisions terminées toutes par un petit chapeau. La littérature rapporte des exemplaires de 4kg pour une taille d'un bon demi-mètre de diamètre.
Un même pied peut compter jusqu'à plus de deux cents chapeaux d'environ 2-5 cm de diamètre, arrondis, circulaires, plans puis déprimés à infundibuliformes. La marge ondulée se voit légèrement incisée, crénelée dans l'âge. La surface supérieure finement fibreuse squamuleuse est brun-ocracé, gris-brunâtre, beige, grisâtre.. (un peu comme le plumage d'une poule d'où un de ses noms vernaculaires).
La face inférieure ou hyméniale est porée, les tubes décurrents peu profonds (1-2 mm) débouchent sur des pores blanchâtres vite crème pâle, irréguliers, anguleux et relativement petits (1à 3 par millimètre).

C'est un bon comestible, sa chair dégage une agréable odeur farineuse anisée, du moins tant que le champignon est jeune, ensuite elle est vite remplacée par une autre très désagréable interdisant, de fait, la consommation de ce polypore qui, de toute façon, est devenu par trop coriace.
A rechercher pendant les chaleurs de l'été jusqu'à l'automne, sur sols calcaires, aux pieds de feuillus à bois durs (chênes, charmes, hêtres, érables) avec lesquels il pousse en relation avec les racines.
Il n'est pas très commun partout, très rare ou en disparition en certaines régions, mais généralement reste fidèle à ses stations pendant de nombreuses années.


Les photos 1 à 4 m'ont été gentiment offertes par PDD (Pilote du dimanche, comme quoi, il y a aussi autre chose que les champignons le dimanche !), photos que j'accompagne du commentaire de l'auteur de la découverte :

<< Champignon trouvé hier le 19/05/2007.
Il se présentait sous forme de 4 ou 5 blocs chacun de 20 à 30 cm de diamètre. Le dessus du champignon est grisâtre (un peu la même couleur qu'une pleurote). Un seul pied en terre pour chaque bloc donnant naissance à une multitude de petits champignons bien formés. De loin il ressemble un peu à une clavaire crépue mais à bien y regarder le doute s'installe.
Pour ce qui est de l'environnement, il se trouvait au pied d'un arbre dans un sous bois de feuillus très dense donc laissant très peu passer la lumière et conservant donc assez bien l'humidité au sol. La terre était très aérée, le temps gris mais chaud. La semaine précédant sa cueillette avait connu quelques petites averses alors que la fin avril et le début mai avaient été très ensoleillés et chauds dans l'Yonne (agglomération de Toucy (89), près d'Auxerre...>>

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

- Boletus umbellatus Pers. : Fr.
- Cerioporus umbellatus (Pers. : Fr.) Quélet
- Cladomeris umbellata (Pers. : Fr.) Quélet
- Grifola umbellata (Pers. : Fr.) Imazeki
- Merisma umbellata (Pers. : Fr.) Gillet
- Polyporus umbellatus (Pers. : Fr.) Fr.

- Poule des bois
- Polypore en ombrelle
- Polypore en bouquet

(DE) : allemand : Eichhase ; Aestiger Porling
(UK) : anglais : Dancing mushroom, Chuling
(CN) : chinois : Zhu Ling ; 猪芩提取物 的中文翻译
(DK) : danois : Skærmformet stilkporesvamp
(EE) : estonien : Nabatorik ; Põõsastorik
(FI) : finnois : Viuhkokääpä
(HU) : hongrois : Tüskegomba
(HR) : croate : Jelenovo uho
(LV) : lettonien : čemurainā kātiņpiepe, čemurainā čemurene
(NL) : néerlandais : Schermpjeseikhaas
(NO) : norvégiens : Skjermkjuke
(RU) : russe : Трутовик зонтичный
(SE) : suedois : Grenticka
(SK) : slovaque : Trúdnik klobúčkatý
(CZ) : tchèque : Choroš oříš

07/06/07 -

 





 

 

Dendropolyporus umbellatus, Poule des bois.

 

 





 

 

Dendropolyporus umbellatus, Grifola umbellata, Polypore en ombelle.

 

 







- confusions possibles et espèces proches :

Grifola frondosa, Polypore en fronde, Chou-fleur, Poule de bois

Grifola frondosa(Dickson : Fr.) Gray

Polyporus frondosus Dicks. : Fr. ; Polyporus intybaceus Fr. ;
Maitake; Dancing mushroom .. ;
Polypore en fronde, Chou-fleur, Poule de bois ..




le Polypore géant, Meripilius giganteus, Grifola gigantea, Polyporus giganteus

Meripilus giganteus (Pers. : Fr.) Karst.

Grifola gigantea (Pers. : Fr.) Pilat
Polyporus acanthoides Bull. : Fr.
Polyporus giganteus
Pers. : Fr.

==> Vers nouvelle page du Polypore géant, Meripilus giganteus.

12/08/07 -
28/09/2011 -



Grifola montana, Polyporus montanus, le Polypore de montagne.

 

 

Grifola montana, Polyporus montanus

Grifola montana (Quél.) Pilát

Polypore de montagne

Polyporus montanus Pers. : Fr.
Boletus mesentericus
Schaeff.
Bondarzewia mesenterica (Schaeff.) Kreisel
Cerioporus montanus Quél.
Cladomeris montanus (Quél.) Bigeard & H. Guill.
Grifola mesenterica (Schaeff.) Murrill
Polyporus anax Berk. ex Cooke
Polyporus montanus (Quél.) Costantin & L.M. Dufour

Assez semblable à Grifola gigantea sans en atteindre les dimensions, s'en diffère par une pousse aux pieds des troncs conifères. De plus, chair et hyménium ne noircissent pas au contact.
Les pores anguleux sont amples, 1 à 2 par millimètre, ils sont d'abord blanchâtres puis deviennent ocres dans l'âge. La chair est coriace puis cassante dans la vétusté.
La spore aussi est bien différente de celle de Grifola gigantea, elle est globuleuse : 6 x 7 µm, surmontée de verrues hautes de 1µm et amyloïdes.

D'août à novembre, champignon rare lui aussi, comestible très jeune.

12/08/07


Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -