Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Hygrophoropsis aurantiaca.
 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Hygrophoropsis aurantiaca (Wulfen) R.Maire 1921

 

Fausse-girolle
Clitocybe orangé
Chanterelle orangée
Fausse chanterelle

 

Hygrophoropsis aurantiaca, clitocybe orangé.        Fausse-girolle, Clitocybe orangé.

 

Règne : Fungi
Division :
Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Boletales
Famille : Hygrophoropsidaceae
Genre : Hygrophoropsis

Photo © ChampYves

 

Chapeau :

 

de 3 à 7 voir 10 cm de diamètre, convexe puis étalé et déprimé en entonnoir. La marge est fine, largement enroulée, feutrée, plus claire que le centre. Cuticule séparable, fragile, sèche, jamais grasse, finement feutrée, d'une couleur pouvant aller du jaune pâle à l'orange vif ;

Lames :

 

très peu larges, assez serrées, épaisses, très décurrentes, flasques, faciles à séparer, fourchues, de jaune pâle à orange vif parfois presque rouges dans l'âge ;

Pied :

 

de 3 à 7 cm de haut et presque 1 cm de diam., grêle, s'évasant sous les lames, atténué à la base, plein, relativement tenace, concolore, mais base souvent noircie ;

Chair :

 

spongieuse, molle, flasque, peu épaisse sauf au centre, jaune-orangée, brunâtre dans le pied ;
peu d'odeur et saveur insignifiante ;

Spores :

 

sporée blanc crème, non amyloïdes, dextrinoïdes ;

Comestibilité :

 

comestible.

 

Synonymes latins :
Clitocybe aurantiaca, Agaricus aurantiacus, Merulius aurantiacus, Cantharellus aurantiacus, Agaricus subcantharellus ...

 

Fausse chanterelle, fausse girolle, pas mal de dénominations populaires pour désigner ce champignon, qui voudrait passer pour le sosie de la noble girolle. Et pourtant, bon, c'est vrai, de loin la méprise reste possible, mais au fur et à mesure que l'on se rapproche, la certitude s'estompe.

=> Le clitocybe orangé, d'où son nom, porte des tons orangés assez soutenus y compris la chair qui n'est jamais blanche, peu épaisse et molle, presque cotonneuse. Les lames, même si elles sont peu larges, sont de vraies lames bien nettes sur les sujets matures (moins évident sur le jeune !). Quant à la marge, elle est assez régulière et enroulée dans la jeunesse.

=> La chanterelle, Cantharellus cibarius, a des tonalités plus ternes, ne possède que des plis rudimentaires et sa chair est blanche, ferme, épaisse et dégage une forte odeur agréable. La marge est sinueuse, lobée, crispée et concolore.

Les qualités gustatives de ce champignon sont fonction des auteurs, certains le qualifiant de bon comestible, d'autres de moyen ou très moyen ! De toute façon, c'est un champignon comestible à qui l'on a attribué à tort quelques intoxications, sans doute dues, elles, au Clitocybe de l'olivier, violent toxique purgatif, généralement confiné dans les contrées Méridionales.

Ce champignon n'a de Clitocybe que le nom d'ailleurs, et tout comme les Paxilles dont il est très proche, il a été classé dans les Boletales qui, outre les champignons à pores, regroupent aussi certaines familles de lamellés comme les Paxillaceae, Gomphidiaceae, Omphalotaceae..., pour différentes affinités anatomiques et chimiques dont la plus visible, sur le terrain, est d'avoir des lames séparables de la chair du chapeau à l'identique des Bolets dont les pores sont séparables du chapeau.

C'est un champignon très commun que l'on peut trouver sous les résineux (parfois aussi, mais plus rarement, sous feuillus), parmi les aiguilles, bois à terre ou directement sur souches pourries, du mois de septembre au mois de novembre.

24/11/03 -


==> Petites modifications, précisions, apportées à cette planche :

Le nom vernaculaire officiel est maintenant - Fausse-girolle - (Comité pour les Noms Français des Champignons, Juillet 2011), ce qui enlève cette ambiguïté d'une quelconque appartenance au groupe des Clitocybes.

Quant à la comestibilité de cette fausse-girolle, il est parfaitement comestible, même s'il m'est arrivé de le voir, sur une expo myco, affublé d'une tête de mort ! Principe de précaution, m'a t-on rétorqué !
Certes, on lui attribue quelques intoxications ou susceptibilités "personnelles", mais de là, à le classer parmi les mortels, c'est encore loin d'être le cas !
Comme toujours, les principes liés aux champignons sauvages doivent être appliqués à la lettre : toujours en petites quantités et jamais de repas consécutifs.

08/2014 -

 



 

Hygrophoropsis aurantiaca.

 





 

Hygrophoropsis aurantiaca.

 





 

    (DE) : Falscher Pfifferling
(UK) :False Chanterelle
(DK) : Almindelig orangekantarel
(EE) : Kuldkukeseen
(HU) : Narancsszínű tölcsérgomba
(LV) :Dzeltensarkanānegailene
(NL) : Valse hanekam
(SE) : Narrkantarell
(SI) : Divji lisičkovec
(SK) : Líška oranžová
(CZ) : Lištička pomerančová

 


Un cousin tout proche :
Hygrophoropsis fuscosquamula




Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -