Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
 
 
<< précédente
Compteur des visiteurs. Champignon :  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
 
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 

 

 

 

 

 

 

Photo 2 : Pas de grosses difficultés pour la détermination de ce LACCARIA amethystina, tout sur lui est « améthyste ».

 

 

 

 

 

Photo 3 : En vieillissant, le chapeau très finement squamuleux de ce Laccaire vire doucement au gris blanc sale.

 


 

Laccaria amethystina (Huds.→) Cooke
Clitocybe amethystina(Huds. ?) Kummer
Laccaria amethystea (Bull.) Murill

 
 

Lacaire améthyste
Clitocybe améthyste

 

 

 
Photo 1 : Laccaire améthyste : Laccaria amethystina ou Clitocybe Amethystina ou encore : Laccaria amethystea.

Classe : Homobasidiomycètes
Ordre : Hydnangiales
Famille : Hydnangiaceae
Genre : Laccaria

Photo © ChampYves

 

Chapeau :

 

de 2 à 7 cm, convexe puis très vite étalé et ridé, ombiliqué, perforé au centre ;
marge mince, arrondie puis droite ;
cuticule séparable, fine, mate, violet profond lisse puis éclaircissant dans l'âge jusqu'au gris farineux par le sec ;

Lames :

 

très espacées, adnées à légèrement décurrentes, inégales, larges, concolores au chapeau puis poussiéreuses blanches par les spores ;

Pied :

 

4/10 x 0,5/1 cm, tenace, fibrilleux-floconneux, poudré vers le sommet, cylindrique puis se creusant ;

Chair :

 

mince, élastique, fibreuse dans le pied, saveur douce, bonne odeur fruitée ;

Spores :

 

sporée blanche, blanc-lilas, non amyloïde ;
spores sphériques 9-10 x 8-9 μm, épineuses 1 μm ; baside à 4 spores ;

Comestibilité :

 

très bon, sans le pied ;
attention : fait partie des espèces qui concentrent le plus les radioéléments, à éviter ou en consommation très réduite !

 

Pas ou peu d'exigences édaphiques particulières, ce modeste petit champignon tout de violet vêtu, marque tout de même une nette préférence pour les lieux très humides.
Laccaria amethystea
apparaît en pleine saison, de juillet à octobre, en troupes assez nombreuses si les conditions s'y prêtent, directement parmi les tapis de mousses, feuilles ou aiguilles ; peu importe l'essence des arbres.
Pour les qualités de table, une fois débarrassé de son pied par trop fibreux, le Clitocybe améthyste ou Laccaire améthyste est un bon comestible, utilisé seul en omelette par exemple ou accompagnant différents autres champignons de petites tailles.

Attention à la confusion possible avec Mycena pura : la mycène pure < toxique > tout aussi commune et fréquentant les mêmes lieux, caractérisée par un aspect plus transparent, aqueux, un mamelon central, des lames serrées et plus pâles que le chapeau et une forte odeur de radis.

Idem d'une confusion possible entre Laccaria amethystina avec une autre mycène : Mycena rosea, la mycène rose, très proche de Mycena pura, elle aussi à forte odeur raphanoïde et présente sur les mêmes biotopes que les laccaires. Voir photo 5, au premier plan un laccaire améthyste et au second la mycène rose, toxique, qui pourrait très facilement s'inviter dans nos paniers sans une attention de tous les instants. Bien sûr, le laccaire du premier plan a perdu de sa superbe, il est vieux et ne doit en aucun cas être ramassé ; en vieillissant Laccaria amethystina vire au beige, pratiquement blanchâtre sale ainsi que le pied, par contre, les lames restent tout de même lilas pâle.

 

Quelques modifications d'importance sur ce Laccaria amethystina, le Laccaire améthyste ou clitocybe améthyste :

- Une première sur sa comestibilité, jusque-là établie à bonne voire très bonne suivant les auteurs, qui actuellement voit sa note dégradée (c'est la mode) par des concentrations importantes de radioactivité. Il est donc judicieux soit de s'en abstenir, soit d'en diminuer très fortement sa consommation !

- Une seconde qui elle concerne sa place sur l'arbre, ordre et famille ont été bouleversés :

           AVANT            APRES
Classe : Homobasidiomycètes
Ordre : Tricholomatales
Famille : Tricholomatacea
Genre : Laccaria
Classe : Homobasidiomycètes
Ordre : Hydnangiales
Famille : Hydnangiaceae
Genre : Laccaria

 

Quelques autres synonymes latins :

Agaricus amethystea Bull.
Clitocybe laccata var. amethystea (Bull.) Bigeard & Guillemin
Clitocybe laccata var. amethystina (Hudson ? Kummer) Bigeard & Guillemin
Collybia amethystina (Hudson ? Kummer) Quélet

08/02/03 -
20/02/2012 -

 





 

Photo 4 : Les lames de ce Laccaire améthyste se couvrent d’une pruine blanche : les spores du champignon qui murissent.

 





 

Photo 5 : Attention tout de même à ne pas confondre Laccaria amethystina, le Laccaire améthyste, avec des champignons du genre Mycena, eux méchants toxiques.

 

 

Quelques autres langues :

 


(DE) : Laccaire Amethyst
(UK) : Amethyst Deceiver
(DK) : Violet ametysthat
(EE) : Ametüstrupik
(HU) : Lila pénzecskegomba
(LV) : Ametista bērzlapene
(NL) : Amethistzwam
(PL) : Lakówka ametystowa
(RU) : Лаковица лиловая
(SE) : Ametistskivling
(SI) : Vijoličasta bledivka
(SK) : Lakovka ametystová
(CZ) : Lakovka ametystová


 


Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -