Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

Amanita pantherina et Amanita fulvoides.

 

 

Amanita pantherina

 

 
You Tube Facebook
Twitter Google +

  Champignon :
 

Amanita pantherina (DC. : Fr.) Krombholz 1846

 

Amanite panthère

Groupe de 3 Amanita pantherina, à noter sur la première, l’anneau est si fragile qu’il est presque inexistant.           Même groupe d’amanites panthères, la coupe montre une chair blanche immuable.

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Agaricales
Famille : Amanitaceae
Genre : Amanita

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

de 6 à 10-15 cm de diam., hémisphérique puis convexe et plan ;
cuticule bien séparable, luisante, de brun clair à brun foncé, parsemée de verrues d'un blanc pur, régulièrement disposées, fugaces, détersiles ;
marge nettement striée à cannelée sur sujets bien développés, pas évident sur les jeunes, arrondie, régulière ;

Lames :

 

blanches, libres, inégales, serrées, larges, peu épaisses ;

Pied :

 

12 cm de haut, 2 cm de diam., puissant quand jeune puis vite élancé à grêle, séparable du chapeau ;
anneau étroit, lisse dessus, membraneux, vite pendant puis collé au pied, fugace ;
bulbe arrondi à la base, pas de volve en sac mais bord adné formant un bourrelet, généralement surmonté de 2-3 bourrelets en anneau ou en hélice ;

Chair :

 

blanche immuable, tendre, saveur douce, légère odeur de radis ou terreuse ;

Spores :

 

sporée blanche, non amyloïde ;
spores elliptiques 8 x 11µ ;

Comestibilité :

 

champignon mortel.

 

Jeune Amanite panthère, flocons blanc pur, marge striée, anneau membraneux, volve serrée sur le pied (adnée), la caricature d’Amanita pantherina

Synonymes : Fausse golmotte

anglais : Panther mushroom, Panther Cap
allemand : Pantherpilz
finlandais : Pantterikärpässieni
suedois : Panterflugsvamp
tchèque : Muchomurka tygrovaná

 

Sur tous types de sols, sous feuillus ou conifères, abondant en certaines places, plus rare en d'autres, c'est un champignon qu'il faut apprendre à reconnaître, pour éviter toutes méprises, ce champignon pouvant être mortel. Il provoque une intoxication neuropsychique, les symptômes apparaissent au bout de 30 minutes (parfois 2 à 3 heures) et sont caractérisés par une grande excitation nerveuse. Ce sont les toxines de même nature que celles de l'amanite tue mouches mais en plus fortes concentrations qui provoquent ce tableau toxique connu sous le nom de syndrome panthérinien.

Cette amanite panthère est un champignon qu'il faut absolument parfaitement connaître pour éviter une terrible confusion, quelques caractères sont à bien connaître :

- Le chapeau est parsemé de flocons bien distincts, blanc pur, détersiles, disposés assez régulièrement ;
- La marge du chapeau est striée, même chez le jeune champignon ;
- L'anneau, situé au milieu du pied, est fugace ; le haut du pied et dessus de l'anneau ne présentent aucune strie ;
- La volve est à rebord net, bien horizontale et adhérente au pied, elle est surmontée bien souvent de quelques bourrelets (voir photo 3) ;
- La chair, de saveur douce, présente une odeur raphanoïde ou terreuse, elle est blanche et totalement immuable à la coupe ;


- Attention aux confusions possibles de l'amanite panthère avec 2 autres amanites comestibles :


- Amanita spissa, l'amanite épaisse :
Flocons du chapeau plus gris pour l'amanite épaisse, qui, de plus, n'a pas de bourrelet sur le pied, l'amanite épaisse étant un comestible médiocre, on s'abstiendra de prendre des risques..


- Amanita rubescens, Amanite rougissante :
A elle aussi des flocons qui ne sont pas d'un blanc pur, mais plutôt gris sale, la chair rosit à la coupe, aux morsures de limaces et aux blessures, ce qui n'arrive jamais chez l'amanite panthère dont la chair est blanche immuable. L'amanite rougissante est une amanite comestible à condition de la faire bien cuire, mais il faut s'abstenir de le consommer si on ne connaît et reconnaît pas parfaitement ce champignon.

==>> voir comparatif de ces 3 amanites.

14/07/05 -
08/08/2012 -

 



 

Amanita pantherina, Amanite panthère.

 





 

Les flocons de l’amanite panthère sont blanc pur, ils sont détersiles : tombent facilement à la moindre pluie.

 





 

Caractère typique de l’amanite panthère : l’anneau ainsi que le haut du pied ne présentent aucune striure.





Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -