Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Amanita citrina présente très souvent des reflets verdâtres, tout comme Amanita phalloides.
 
Anneau et haut du stipe d’Amanita citrina : l’amanite citrine.
 
Facebook Google +
Twitter You Tube

  Champignon :
 

Amanita citrina (J.C. Sch.) Pers.

 

Amanite citrine
Oronge ciguë jaunâtre
Oronge citrine

Amanita citrina, une amanite qui sent la pomme de terre crue !         amanite citrine.

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Agaricales
Famille : Amanitaceae
Genre : Amanita

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :   de 4 à 10/12 cm, d'abord hémisphérique puis étalé, non strié, jaune pâle, jaune citron, vert-jaunâtre ou parfois totalement blanc ;
cuticule humide, luisante, facilement séparable, revêtue de larges plaques membraneuses débris de la volve, blanchâtres puis brunissantes dans l'âge ;
Lames :   serrées, libres, de 6 à 8 mm de hauteur, blanches ;
Pied :   cylindrique, élancé, séparable, blanc à jaune pâle, plein puis creux, dilaté à la base en un gros bulbe marginé, avec parfois les restes de la volve enveloppant le bulbe ;
ce pied est strié au dessus d'un large anneau, ample, pendant, persistant, brunissant au contact, lui aussi strié sur le dessus ;
Chair :   épaisse, ferme, blanche à saveur douce puis amère, avec une odeur prononcée rappelant la pomme de terre crue ou la rave ;
Spores :   sporée blanche, amyloïde ;
spores arrondies, 7/10µm ;
Comestibilité :   toxique crue, à éviter => risque de confusion avec la phalloïde.

 

Une amanite, certainement la plus commune de la famille, Amanita citrina se rencontre un peu partout, de la fin de l'été à la fin de l'automne (juillet/novembre), sous les résineux ou les feuillus, avec peut-être quand même une petite préférence pour les chênes, les terrains légers et acides.

Une amanite très longtemps considérée comme mortelle, car bien souvent confondue avec l'amanite phalloïde : les squames détersiles peuvent disparaître parfois entièrement et provoquer alors la confusion avec la terrible amanite phalloïde.

Outre cette confusion avec les terribles amanites, celle-ci crue est toxique. Elle renferme une substance : la bufoténine, substance irritante identique au poison sécrété par les glandes du crapaud, substance détruite à la chaleur.
De toute façon, de par son odeur et son fumet peu agréable dégagé à la chaleur, il serait stupide de prendre un quelconque risque grave, toujours à cause de cette confusion potentielle avec l'amanite phalloïde ; donc, à ne pas toucher.

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

- Venenarius mappa (Batsch) Murrill - 1948
- Amanita bulbosa var. citrina (J.C. Sch.) Gillet - 1874
- Agaricus mappa Batsch Fr.- 1866
- Amanita mappa (Batsch) Bertillon - 1866
- Amanita citrina var. mappa (Batsch) Quélet - 1801
- Agaricus citrinus J.C. Sch.- 1762

- Oronge ciguë jaunâtre
- Oronge citrine

(DE) : allemand : Gelber Knollenblätterpilz
(UK) : anglais : False death cap
(DK) : danois : Kugleknoldet fluesvamp
(FI) : finnois : Keltakärpässieni
(HU) : hongrois : Citrom galóca
(HR) : croate : Citronasta pupavka
(LT) : lituanien : Gelsvoji musmire
(NL) : néerlandais : Gele knolamaniet
(NO) : norvégiens : Gul fluesopp
(RO) : roumain : Buretele de lămâie
(SK) : slovaque : Muchotrávka citrónovožltá

07/03/03 - 22/10/2012 -

 







Toute jeune Amanita citrina, l’anneau n’est encore pas déchiré et protège les lames avant murissement des spores.








Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -