Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Tricholoma sulfureum
 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Tricholoma sulphureum (Bull. : Fr.) Kumm. 1871
Tricholoma
sulfureum

 

Le tricholome soufré

Tricholoma sulfureum, Tricholoma sulphureum

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Tricholomatales
Famille : Tricholomataceae
Genre : Tricholoma
Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :   de 6 à 10 cm, convexe puis plat et plus ou moins mamelonné ;
revêtement mat à velouté, sec, jaune soufre ;
marge lisse régulière devenant souvent ondulée ;
Lames :   irrégulières, émarginées, épaisses, espacées, sinuées, jaunes ;
Pied :   => 10 x 0,8 cm, jaune, fibrilleux, sinueux, égal ou légèrement renflé à la base ;
Chair :   jaune à forte odeur peu agréable de soufre, de gaz d'éclairage ;
Spores :   sporée blanc jaune, non amyloïde ;
spores ovoïdes ou en amandes, 9 -11 x 6-8 µm ;
Comestibilité :   non comestible.

 

Nu, sec, soyeux, de taille moyenne mais plutôt trapu, Tricholoma sulphureum, un champignon totalement jaune, y compris à la coupe, est relativement simple à identifier.
Plusieurs critères assez fiables pour nous y aider :

- La couleur, toute jaune, jaune soufre, qui peut éventuellement virer au brun brun-roux, mais alors, c'est un cousin : Tricholoma bufonium, certain le considérant comme une variété, peu importe, le nôtre est tout jaune, jaune plus ou moins terni avec l'âge.
- Le chapeau, tout d'abord convexe, s'aplanit ensuite pour conserver tout de même un léger ombon. Il n'est jamais visqueux ou gras mais doux et mat.
- Tirez le délicatement, le pied est assez fort, s'épaississant vers la base, strié longitudinalement, jaune lui aussi, plein jeune mais fibreux et se creusant dans l'âge.
- Tournez-le, les lames sont bien caractéristiques, elles-aussi. Jaunes, Épaisses, larges, espacées, émarginées, sinuées, les photos -droite haut- et -gauche- mettent bien en évidence tous ces critères, typiques du genre Tricholoma.

 

  Lame émarginée ou échancrée. lame sinuée.  
lame émarginée ou échancrée.   lame sinuée.

 

- Il ne reste plus qu'à couper le champignon dans sa longueur ; la chair est épaisse, jaune partout et dégage une forte odeur dite de gaz d'éclairage, gaz de ville, d'acétylène, de soufre.


Tricholoma sulphureum, assez commun, est visible du mois juillet au mois d'octobre surtout sous feuillus et de préférence sur terrains acides.
Toxique cru, il contiendrait des hémolysines, substance détruisant les cellules du sang ; cuit, heu, vu l'odeur, qui peut dire qu'il l'a testé. Non, bien sûr, Tricholoma sulphureum, n'est pas comestible et si vous en amenez quelques exemplaires au domicile (pour l'étude), très vite vous vous en séparerez tant cette odeur, qui va envahir la pièce, est prenante et bien peu agréable.

- espèces proches:

- Tricholoma sulfureum var. coronarium (Pers.) Nuesch :
Identique au type avec centre du chapeau finement moucheté de brunâtre pourpré sur fond jaune rosâtre. Lames jaune vif, plus serrées que le type. Odeur plus parfumée, moins forte et moins désagréable. Champignon plus thermophile. Non comestible.

- Tricholoma bufonium (Pers. :Fr.) Kumm. ; Tricholome pourpré :
Stature identique à Tricholoma sulfureum, il s'en détache par une coloration du chapeau brun rougeâtre vineux, surtout au disque. Lames et stipe sont jaune moins vif, jaune sale, la chair elle aussi présente cette couleur. L'odeur est tout aussi forte, plus fruitée mais tout aussi écœurante. Surtout sous conifères, plutôt montagnards. Non comestible.

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Tricholoma sulfureum
Agaricus sulphureus Bull. : Fr. 1784
Gymnopus sulphureus (Bull.) Gray 1821
Gyrophila sulphurea (Bull. : Fr.) Quélet 1886

-

(DE) : allemand : Schwefelritterling ; Gemeiner Schwefelritterling ;
(UK) : anglais :
(BA) : bosniaque : Sumporasta vitezovka
(DK) : danois : Svovl-ridderhat
(ES) : espagnol : Tricoloma de olor a gas
(HU) : hongrois : Büdös pereszke
(HR) : croate : Sumporasta vitezovka
(IT) : italien : Agarico zolfino
(JP) : japonais : ニオイキシメジ
(LV) : lettonien : Sēra pūkaine
(LT) : lituanien : Geltonasis baltikas
(NL) : néerlandais : Narcisridderzwam
(NO) : norvégiens : Svovelmusserong
(PL): polonais :Gąska siarkowa
(RO) : roumain : Galbenita
(RU) : russe : Рядовка серно-желтая
(SE) : suedois : Svavelmusseron
(SI) : slovène : Žveplena kolobarnica
(UA) : ukrainien : Рядовка серно-желтая

04/02/2010 -

 



 

Tricholoma sulphureum

 





 

Tricholoma sulfureum ou T. sulphureum tricholome soufré, aspect général.

 






Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -