Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Pluteus salicinus
 
Facebook Google +
Twitter You Tube

  Champignon :
 

Pluteus salicinus (Pers.:Fr.) P. Kummer 1871

 

Plutée du saule

Pluteus salicinus, Plutée du saule

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Agaricales
Famille : Pluteaceae
Genre :

Photo © ChampYves Réf : SpeciesFungorum.org 12/2017

 

Chapeau :

 

jusqu'à 5 (7) cm de diam, convexe plan et légèrement mamelonné ; revêtement fibrilleux, soyeux, gris, gris-bleu, gris-verdâtre, très généralement plus foncé au disque et finement squamuleux ;
marge unie, aiguë, légèrement striée par transparence surtout à la pluie ;

Lames :

 

libres, larges, blanches, crèmes, puis rosées rosé-saumon ;
arêtes érodées et finement floconneuses ;

Pied :

 

=> 10 x 1cm, cylindrique, légèrement élargi vers la base, facilement déboîtable du chapeau, blanc, glauque, légèrement verdâtre, strié longitudinalement par de fines fibrilles blanchâtres ;

Chair :

 

peu épaisse, blanche, saveur douce, odeur peu définie ou très légère raphanoïde ;

Spores :

 

spores 8 x 6 μm, ovoïdes ;
sporée rose ;

Comestibilité :

 

aucun intérêt.

 

Un plutée de taille moyenne, peu commun si l'on s'éloigne de son écologie de prédilection : proximité de plans d'eau, forêts riveraines, ripisilves composées de saules, aubépines, érables, frênes, noisetiers mais aussi quelques charmes, hêtres, chênes, … dont il colonisera, bien volontiers, toutes sortes de gros restes ligneux imbus, à terre ou enterrés, du mois d'avril au mois d'octobre.

Les plutées comptent une bonne quarantaine d'espèces plus ou moins rares, tous sont saprophytes, sur feuillus comme sur résineux, et même si aucun d'entre eux n'est réellement toxique, tous sont à rejeter, vraiment aucun intérêt pour la table !


  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Agaricus salicinus Pers. 1798
Rhodosporus salicinus (Pers.) J. Schröt. 1889

Extrait -Species Fungorum - 02/2015

Plutée du saule

(DE) : allemand : Grünlichgrauer dachpilz, Grauer d., Graugrüner d.
(UK) : anglais : Willow Shield
(CZ) : tchèque : Štítovka vrbová
(DK) : danois : Stiv skærmhat
(FI) : finnois : Pajulahorusokas
(HU) : hongrois : Szürke csengettyűgomba
(LV) : lettonien : Vītolu jumtene
(NL) : néerlandais : Grauwgroene hertezwam
(PL) : polonais : Drobnołuszczak zielonawoszary
(RU) : russe : плютей ивовый
(SE) : suedois : Blågrå skölding
(SK) : slovaque : Štítovka vŕbová

01/04/2018 -






 

Pluteus salicinus

 





 

Pluteus salicinus

 





 

Pluteus salicinus

Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -