Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

 

Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Mycena rosea (Bull.) Gramberg

 

Mycène rose

Mycena rosea, Mycène rose.    Mycena rosea, Mycène rose.

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Tricholomatales
Famille : Mycenaceae
Tribu : Myceneae
Genre : Mycena
Sect. : Calodontes

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :   3-8 cm, conique, convexe puis s'étalant ensuite tout en conservant un mamelon ;
marge très mince et bords striés par transparence sur 1/3 du disque, souvent ridée, déchirée et retournée dans l'âge, cuticule glabre, brillante, lisse, grasse, hygrophane ;
Lames :   échancrées, assez espacées, moyennement larges, irrégulières, blanchâtres ou rosées ;
Pied :   2 à 8 cm de haut pour 0,2 à 0,7 cm de diamètre, robuste (pour le genre) mais creux et fragile, cylindrique, s'élargissant vers la base, concolore au chapeau ou un peu plus pâle, nu sans anneau ni cortine ;
Chair :   fine, fragile, blanche à lilas pâle, goût et odeur de radis ;
Spores :   sporée blanche amyloïde, 6-9 x 4-5,5 µm, larmiformes ;
Comestibilité :   toxique.

 

De la famille des Mycènes, certainement l'un des plus robuste ; Ce champignon, Mycena rosea, (mycène rose) est un saprophyte terricole très semblable à la Mycène pure (Mycena pura) en un peu plus charnu, un chapeau plus conique et présentant un fort mamelon persistant, entièrement rosé et toujours caractérisé par une même odeur raphanoïde que Mycena pura.
On trouvera ce mycène rose largement répandu sous feuillus, hêtres et charmes, parfois sous conifères ou encore bois mêlés, du mois de septembre au mois de décembre.

Mycena rosea présente le même type de toxicité (neurotoxines) que Mycena pura, certainement en un peu plus fort, donc prudence et attention aux confusions possibles avec les champignons du genre Laccaria comme L. amethystea lacccata ou L. bicolor, qui eux, ne présentent pas d'odeur et saveur de radis.

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

- Agaricus purus var. roseus
- Agaricus roseus
- Mycena pura f. rosea
- Mycena pura var. rosea

- Mycène rosé

(DE) : allemand : Rosa Rettich-Helmling
(UK) : anglais : Rosy Bonnet
(DK) : danois : Rosa huesvamp
(FI) : finnois : Rusohiippo
(HU) : hongrois : Rózsás kígyógomba
(HR) : croate : ružičasta šljemovka
(LV) : lettonien : Sārtā sēntiņa
(NL) : néerlandais : Heksenschermpje
(RU) : russe : мицена розовая
(SE) : suedois : Rosa rättikhätta
(SI) : slovène : Strupena čeladica
(SK) : slovaque : Prilbička ružovkastá
(CZ) : tchèque : Helmovka narůžovělá

19/04/05 -

 



Mycena rosea, Mycène rose





Mycena rosea, Mycène rose






Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -