Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

Lepiota cristata, Lépiote à crête.

 

 

 

Lepiota cristata, Lépiote crêtée.

 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Lepiota cristata (Bolt. : Fr.) P. Kummer 1871

 

Lépiote à crête
Lépiote crêtée

 

Lepiota cristata, Lépiote à crête.

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Agaricales
Famille : Agaricaceae
Genre : Lepiota

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

=> 4 cm, conique à hémisphérique puis convexe et enfin plan plus ou moins mamelonné ;
marge longtemps enroulée puis un peu fissurée ;
cuticule brun roussâtre, vite déchirée en écailles concentriques bien marquées sur le fond blanchâtre ou rosâtre, écailles labiles vers la marge, calotte discale brun roux bien nette ;

Lames :

 

libres, blanches puis crèmes, assez serrées, finement crénelées, érodées sur l'arête ;

Pied :

 

0,4 x 5 cm, grêle, fragile, fistuleux, fibrilleux, blanc puis blanchâtre en haut, rose vineux, brun vineux en bas (surtout au froissement) ;
anneau membraneux ascendant en entonnoir blanchâtre, fragile, vite affaissé puis disparu ;

Chair :

 

blanchâtre, fine, odeur forte de scléroderme, de caoutchouc, mêlée de relents fruités ;

Spores :

 

sporée blanche à crème pâle ;
spores conico-trapézoïdales, éperonnées, à culs de sac peu proéminents, 7-8 x 3-3,5 µm ;

Comestibilité :

 

toxique.

 

Cette lépiote très commune à tendance rudérale fréquente orties, lisières de bois, jardins, parcs, taillis divers, feuillus mêlés, parfois conifères ; partout on pourra la découvrir du mois de mai à très tard en saison.
La Lépiote crêtée est une espèce assez variable de forme et de taille, ne dépassant guère les 4 cm de diamètre. Pourtant, en conditions très favorables, sur terrains riches en nitrates, on pourra la trouver aux alentours des 7 centimètres, elle porte alors le binôme Lepiota cristata f. major M. Bon.
Pour le reste, tous les autres caractères de cette lépiote sont identiques aux types.

Attention aussi à l'anneau : jeune, il est ascendant mais très fragile et très vite il s'affaisse pour se détacher partiellement, s'oblitérer au pied ou tout simplement tomber, laissant le champignon sans anneau. Petite difficulté supplémentaire à la détermination de certaines espèces à anneau fugace.
Voir sur la photo 3, on va très vite se trouver en présence d'un champignon sans anneau, attention de prendre en compte cette éventualité lorsque l'on détermine un champignon !

La chair est blanchâtre et dégage une odeur complexe, peu évidente à décrire, une odeur acide, métallique, caoutchoutée, de baudruche ou de scléroderme, une odeur si particulière qu'elle est devenue référence : on dit alors "odeur de cristata" pour qualifier certains champignons présentant cette même odeur complexe, mais très caractéristique.

Dans le genre Lepiota, aucun champignon n'est comestible. La plupart rares ou trop petits, certains présentant une odeur et une saveur telles qu'ils n'incitent pas au test (comme notre Lepiota cristata), d'autres nettement toxiques, voire mortels ; bref, voilà un genre à bannir des casseroles.
Il est d'ailleurs bien connu que dans cette famille des lépiotes, seules les représentantes du groupe Macrolepiota présentent des comestibles réputés et une règle d'usage donne qu'aucune lépiote inférieure à 10 centimètres de diamètre, comme de hauteur, ne doit être croquée. Voilà qui règle la question comestibilité de cette Lepiota cristata.


- confusions :

Toutes les autres Lépiotes de petite taille présentent un chapeau presque identique en forme et couleur à L. cristata, certaines d'entres elles sont mortelles comme :

Lepiota helveola Bres., la lépiote helvéolée ;
Jusqu'à 10 cm de diam. couverte de squames concentriques, rosâtres, brun carné à brun vineux, sur fond blanc rosâtre - lames peu serrées, blanc crème - pied légèrement ventru à la base, squames éparses brun rouge en vagues chinures - anneau membraneux blanchâtre, fragile - chair blanc rosâtre, brun carné à la base du stipe, odeur faible fruitée.
Spores elliptiques à longuement ovoïdes, 8-10 x 4,5-5,5 µm.
Taillis, jardins fumés, plus thermophile et tendance rudérale ; juillet - octobre ;
très toxique à MORTELLE.

Lepiota josserandii Bon & Boiffard, la lépiote de Josserand ;
Légèrement plus petite que la précédente, => 5 cm, couverte de squames concentriques ocre rose, gris rose sur fond blanchâtre rosé, disque central assez net mais pas en étoile. Odeur assez forte et agréable de fruit.
Spores longuement ovoïdes, 6-7 x 4-4,5 µm.
Forêts, parcs, jardins, taillis, terrains vagues, tendances rudérales ; juillet - octobre ;
très toxique à MORTELLE.

Lepiota brunneoincarnata Chodat & Martin, la lépiote brun rose ;
=> 7 cm, assez identique à Lepiota helveola en moins charnue, calotte sombre et squames concentriques brun purpurin ou brun rosâtre sur fond blanc rosé - lames assez serrées, blanches puis crèmes - anneau fugace peu net ou absent, stipe guirlandé de brun grisâtre sous cet anneau - chair blanche à vineuse surtout vers la base du stipe, légère odeur agréable fruitée.
Spores elliptiques à ovoïdes, 8-10 x 4-5,5 µm.
Forêts de feuillus, taillis, fourrés, jardins, dunes ; juillet à octobre ;
MORTELLE.

Lepiota brunneolilacea Bon & Boiffard, la lépiote brun lilas ;
=> 7 cm, squames rose lilacin, rose vineux, brun roux sur fond rosâtre, disque plus sombre.
Tendances thermophiles et terrains sableux, dunes, rare mais peut en certains endroits proliférer ; juillet - octobre ;
MORTELLE.

Lepiota felina (Pers.) P. Karst., la lépiote féline => voir description
Toxique.


  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Agaricus cristatus Bolton 1788
Lepiotula cristata (Bolton : Fr.) Locq. ex E. Horak 1968
Lepiota felinoides (Bon) P.D. Orton 1984
Lepiota subfelinoides Bon & P.D. Orton 1985

Lépiote crépue
Lépiote puante
Petite coulemelle puante

(DE) : allemand : Stinkschirmling ; Kammiger schirmling
(UK) : anglais : Stinking parasol ; Stinking dapperling ; Stinking Agaric
(DK) : danois : Stinkende parasolhat
(FI) : finnois : Puistoukonsieni
(HU) : hongrois : Büdös őzlábgomba
(IT) : italien : Lepiota crestate
(NL) : néerlandais : Stinkparasolzwam
(NO) : norvégiens : Stankparasollsopp
(PL) : polonais :Czubajeczka cuchnąca
(SE) : suedois : Syrlig fjällskivling
(SI) : slovène : Smrdljivi dežniček
(CZ) : tchèque : Bedla hřebenitá

28/10/2007 -

 

 

 





 

Lepiota cristata

 





 

Lepiota cristata.

 









Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -