Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Macrolepiota mastoidea, lépiote mamelonnée.
 
Google +Facebook
You TubeTwitter

  Champignon :
 

Macrolepiota mastoidea (Fr.) Singer 1951

 

Lépiote mamelonnée

 

Macrolepiota mastoidea.          Macrolepiota mastoidea.

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Agaricales
Famille : Agaricaceae
Genre : Macrolepiota

Photo © ChampYves 

 

Chapeau :

 

de 8 à 12 /15 cm de diamètre, conique avec net mamelon central en forme de téton ; cuticule se déchirant en minuscules squames, parfois en étoile, ocre-beige assez pâle sur fond blanchâtre, squames externes régulièrement disposées et calotte discale peu ou très mal délimitée ;

Lames :

 

lames larges, libres, concolores au chapeau, blanches pâles ;

Pied :

 

10/15 cm de haut, pour 1 à 1,5 de diamètre, creux, blanchâtre, légèrement clavé, presque lisse, à peine moucheté-chiné d'ocre-grisâtre ;
anneau simple, poudreux, membraneux, ascendant, en entonnoir ;

Chair :

 

chair mince, blanche, immuable ;

Spores :

 

sporée blanche, dextrinoïde ;
spores elliptiques, 13-15 (19) x 9 (10) µm ;

Comestibilité :

 

bon comestible.

 

Ce champignon est une réplique, en plus trapue et plus petite, de sa grande sœur la coulemelle : Macrolepiota procera, avec laquelle elle est souvent confondue. Elle s'en distingue cependant par une stature plus grêle et un stipe pas vraiment chiné mais ponctué de discrètes zébrures à peine colorées sur fond plus clair.
Son chapeau, qui dépasse rarement les 10/12 cm de diamètre, se voit orné d'un mamelon bien prononcé et de fines mèches ocre-roussâtre, peu foncées.

Champignon "bon comestible" d'utilisation identique à la coulemelle, on trouvera la lépiote mamelonnée du début du mois d'août jusqu'à la fin novembre, sous les feuillus ou en lisières, plus rarement sous résineux, dans les clairières, le long des chemins, routes ...

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Agaricus mastoideus Fr. 1821
Lepiota mastoidea (Fr.) P. Kumm. 1871
Agaricus umbonatus Schumach. 1803
Lepiota umbonata J. Schröt. 1889
Lepiota umbonata Cleland 1931
Lepiota rickenii Velen. 1939
Leucocoprinus mastoideus (Fr.) Singer 1939
Lepiotophyllum mastoideum (Fr.) Locq. 1942
Macrolepiota rickenii (Velen.) Bellù & Lanzoni 1987
Lepiota pitereka Grgur. 1997

Extrait -Species Fungorum - 02/2015

Macrolépiote mamelonnée

(DE) : allemand : Zitzen-Riesenschirmling, Warzenschirmling
(UK) : anglais : Slender Parasol
(DK) : danois : Puklet parasolhat
(HU) : hongrois : Karcsú őzlábgomba
(LV) : lettonien : Paugurainā dižsardzene
(NL) : néerlandais : Tepelparasolzwam
(RU) : russe : Гриб-зонтик сосцевидный
(SE) : suedois : Puckelfjällskivling
(SI) : slovène : Grbičasti dežnik
(SK) : slovaque : Bedľa štíhla
(CZ) : tchèque : Bedla útlá


08/11/03 -


 

 





Lépiotes mamelonnées, aspect général.





Macrolepiota mastoidea.





Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -