Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

Hygrocybe psittacina, Hygrophore perroquet.

 

Hygrocybe psittacina.

 

Hygrocybe psittacina, Hygrophore perroquet.

 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Hygrocybe psittacina (Schaeffer : Fr.) Kummer

 

Hygrophore perroquet

Hygrocybe psittacina, Hygrophore perroquet.          Hygrocybe psittacina, Hygrophore perroquet.

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Agaricales
Famille : Hygrophoraceae
S/Famille :
Genre : Hygrocybe

Photo © ChampYves  

 

Chapeau :

 

de 1,5 à 4 cm, conico-convexe lorsque jeune puis étalé mamelonné avec l'âge, hygrophane, très visqueux et brillant même au sec, strié, de couleur très variable, du vert clair au vert olive puis décolorant vers l'orangé jaunâtre brunâtre... plus rarement bleuté ;

Lames :

 

adnées à échancrées, espacées, pâles à jaunes ou vertes ou mélangées de ces deux tonalités ;

Pied :

 

3-5 x 0,3-0,5 cm, irrégulier, visqueux, fragile, plus ou moins jaune en bas, vert en haut ou conservant des tonalités verdâtres même dans l'âge ;

Chair :

 

chair fine, légèrement coriace, cireuse, translucide ;
saveur et odeur faibles : fongiques ou herbacées ;

Spores :

 

sporée blanche non amyloïde ;
spores elliptiques à ovoïdes, 8-10 x 5-6 µm ;

Comestibilité :

 

légèrement toxique.

 

Comme la plupart des Hygrocybes, ce modeste champignon aux couleurs vives et parfois surprenantes (perroquet) est sensible à son environnement. Et il devient assez difficile de le trouver, les conditions de ses poussées de plus en plus difficiles à réunir : il se raréfie. Il est un hôte des pelouses et prairies naturelles non amendées, en compagnie d'autres Hygrocybes, hauts en couleurs, comme H. ceracea, H. chlorophana, H. pratensis, tous plus ou moins sensibles aux qualités de leurs substrats.

Chapeau et pied très visqueux - ensemble du champignon vert foncé mais très vite décolorant vers le jaune et toutes sortes d'autres variantes de couleurs - taille modeste - chapeau mamelonné - chair peu épaisse, fragile, gorgée d'eau et translucide, autant de critères qui suffisent à le déterminer à coup sûr, sans trop de difficultés.
Même dans l'âge, le chapeau totalement jaune ou brunissant, le sommet du pied restera ou présentera toujours des restes de coloration verdâtre, qui à lui seul, donnera une bonne indication.
Oui, dans l'absolu car, comme notre champignon apprécie les nuits fraîches, après quelques gelées nocturnes et matinales, la coloration peut virer dans des tonalités bariolées de rouge, rose ou orangé, surtout sur les sujets âgés, rendant cette détermination plus hasardeuse.

 

Photo 1-2 : 1/11/208 ; formes et couleurs variables de l' Hygrophore perroquet, vert au début, puis vite jaune bariolé de rose, rougeâtre, brunâtre et parfois aussi bleuté mais bien plus rarement ;

Photo 3 : 1/11/2008 ; tout jeune champignon encore totalement vert, bien caractéristique : gorgé d'eau, translucide, très visqueux, lames écartées, visibles par transparence, ... ;

Photo 4 : 8/11/2008 ; lames et stipes, la chair cassante est particulièrement fragile dans le pied creux et s'ouvre à la moindre pression des doigts ;

Photo 5 : 16/11/2008 ; sujet moyennement âgé, très mamelonné par affaissement du chapeau ;

Photo 6-7-8 : 16/11/2008 ; minuscule primordium aux couleurs bien vives et différenciées entre chapeau et pied, très vite, environ 2 h après la "cueillette"(photo 8), le même petit H. psittacina de couleur totalement changée et ... presque ... uniforme.

 

- espèces proches:

Si dans le type, H. psittacina est généralement graminicole, calcicole et apprécie les températures fraîches de la fin de saison et du début de l'hiver, H. psittacina, dans la variété albietina (Heim)Bon est plus sylvatique et acicole. De plus, il est précoce et présente des tonalités vertes plus soutenues et plus uniformes.

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Gliophorus psittacinus (Schaeff.); Herink
Hygrophorus psittacinus (Fr.); Fr.

Hygrophore couleurs perroquet

(DE) : allemand : Papageigruener Saftling
(UK) : anglais : Parrot Waxcap
(DK) : danois : Papegøje-vokshat
(FI) : finnois : Papukaijavahakas
(NL) : néerlandais : Papegaaizwammetje
(NO) : norvégiens : Grønn vokssopp
(PL) : polonais : Wilgotnica papuzia
(RU) : russe : Гигроцибе попугайская
(SE) : suedois : Papegojvaxing
(SI) : slovène : Papagajska vlažnica
(SK) : slovaque : Lúčnica žltozelená
(CZ) : tchèque : Šťavnatka papouščí ; Voskovka papoušči

01/01/2008 -

 

 





 

Hygrocybe psittacina.

 





 

Photo 7 : Hygrocybe psittacina, Hygrophore perroquet.

 





 

Hygrophore perroquet, Hygrocybe psittacina.


Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -