Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

 

 

 

 

 

 

Russula lepida, Russule jolie, les lames.

 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Russula lepida (Fr. : Fr.) Fr.

 

Russule jolie

Russula lepida, Russule jolie

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : -
Ordre : Russulales
Famille : Russulales
Genre : Russula
Sect. : Rigidae
S/Sect. : Lepidineae

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

caractères spéciaux : « » ••

Chapeau :

 

8-12 cm, très dur et épais, hémisphérique puis plan-convexe - marge régulière, concolore ;
cuticule pruineuse à veloutée très peu séparable, se crevassant dans l'âge et au sec, rouge vif carminé rarement décoloré de crème jaunâtre au centre ;

Lames :

 

moyennement serrées, résistantes puis cassantes, fourchues surtout près du stipe, plutôt régulières, blanchâtres puis crème à reflets glauques ;
arête concolore mais parfois rougeâtre près de la marge ;

Pied :

 

9 x 2-3 cm, dur à très dur, droit et égal mais le plus souvent courbe et clavé, blanc mais le plus souvent largement taché de rose à rouge assez vif, ridé dans sa longueur, pruineux ;

Chair :

 

compacte, ferme, dure, blanche, rose sous cuticulaire, non ou faiblement jaunissante, saveur mentholée âcre sur certains exemplaires, peu d'odeur ou très légèrement fruitée et mentholée ;

Spores :

 

sporée crème pâle ;
spores subsphériques, verruqueuses, réticulées, 9 x 7,5 µm ;

Comestibilité :

 

non comestible.

Cette russule assez fréquente dès la fin du mois de juillet et jusqu'au bout de l'automne, montrera ses jolis chapeaux le plus souvent sous feuillus (hêtres le plus souvent) mais parfois aussi sous résineux. Sans réelles exigences édaphiques, c'est un champignon, qui par ses caractères assez particuliers, vous mettra relativement facilement sur la voie de sa détermination.

C'est une russule et sa chair est grenue et cassante ; ou plutôt l'inverse, c'est parce que sa chair est grenue et cassante que ce champignon fait partie de la très grande et très complexe famille des Russules. Mais en plus, la chair de ce champignon peut être qualifiée de très dure, la plus dure des russules..
Si l'on rajoute que le chapeau est rouge, rien que de très banal, Russula = rouge rougeâtre en latin, tout simplement que nombre de russules présentent une coloration rougeâtre, par contre, notre spécimen présente une cuticule adnée, mate, veloutée, parfois même craquelée au sec (tesselée) ce qui n'est pas très couru dans cette famille.
Le pied présente lui aussi une chair dure, au moins dans son jeune âge. Il est blanc, mais le plus souvent lavé de rose rougeâtre au moins partiellement. Il est souvent pruineux et ridé dans sa longueur.
Ces quelques caractères assez marqués pourraient suffire à nous conduire sur la voie, mais encore un, pour nous confirmer, la saveur du champignon. L'odeur est peu marquée, un mélange de fruité et de mentholé, par contre, la saveur douce, qui la plupart du temps est resinoïde, vous laissera dans la bouche un très léger goût frais, mentholé.

Ah, j'oubliais, encore un caractère, et de taille, par contre on ne l'observera pas systématiquement sur tous les sujets : La coloration rougeâtre de l'arête des lames, surtout vers la marge du chapeau. Outre cette coloration, les lames, assez serrées, ne sont que très rarement séparées de lamellules mais peuvent présenter des points de jonctions entres elles au beau milieu du chapeau (photo4). Elles sont, de plus, bien souvent fourchues-anastomosées près du stipe.
Encore un point important pour la détermination d'une russule, la couleur de la sporée. Celle-ci n'est pas blanche mais elle se situe dans les crèmes pâles (Ib à IIb) ; Les spores globuleuses-ovoïdes sont ornées de verrues reliées entre elles de crêtes en réseau presque complet.

Bien plus joli qu'il n'est bon comestible, ce champignon n'est pas toxique mais qualifié, le plus souvent, d'immangeable ou de comestibilité des plus médiocres. Certains recommanderont de le blanchir, d'autres de le conserver dans le vinaigre, bref, rien de bien passionnant pour la table.

- espèces proches:

Impossible de finir la description de cette espèce par un simple point puis une page qui se tourne. Non, comme la plupart des champignons, plus particulièrement la famille des Russules, autour du type, viennent se greffer de nombreux satellites issus de variations chromatiques, morphologiques visibles ou peu à l'oeil nu, olfactifs et gustatifs.

Russula lepida var. lactea (Pers.) Moeller & J. Schaeffer
Sans doute la plus courante de ces variations, blanchâtre à crème, elle est dépourvue ou presque de tout pigment rouge. Si blanche, que l'on serait tenté (ce qui d'ailleurs a été le cas) d'en faire une espèce à elle seule. Mais tous ces caractères, surtout microscopiques, la confortent dans cette sous-section des Lepidineaes.

• Toute proche, Russula lepida var. alba (Quél.) Réa
Chapeau ocracé pâle assez uniforme ou lavé de rosâtre. Stipe blanc plus ou moins lavé de rosâtre.

Russula lepida var. speciosa Zvara
Chapeau rouge quand jeune puis vite décoloré avec des nuances plus pâles et jaunissantes. Chair assez vite molle.


Russula lepida f. salmonea Zvara
Chapeau rose pâle (rose crevette). Stipe ruguleux, à peine teinté de rose.

Russula linnaei (Fr.) Fr.
Chapeau plus rouge sombre et arête des lames bien rouges. Saveur douce.

Toutes ces variations autour du type lepida sont de la même qualité de bouche : sans intérêt.

- synonymes latins :

Russula rosea Pearson

- et dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Slanke russula ; Zinnobertäubling ; Zinnober Täubling
(UK) : anglais : Rosy Brittlegill
(DK) : danois : Fastkødet skørhät
(FI) : finnois : Rusohapero, Himmeä punajalkahapero
(JP) : japonais : Yabure beni take
(NL) : néerlandais : Potloodrussula
(NO) : norvégiens : Fagerkremle
(RU) : russe : Сыроежка красивая
(SE) : suedois : Fagerkremla
(SI) : slovène : Plávka úhladná
(CZ) : tchèque : Holubinka slicná

20/02/2007 -

 

 





 

Russula lepida, Russule jolie.

 





 

Russula lepida, Russule jolie, coupe et caractères généraux.

 








Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -