Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

Lactarius necator, lactaire meurtrier

 

Lactarius turpis, Lactarius plumbeus.

   
Google + Facebook
You Tube Twitter

  Champignon :
 

Lactarius necator (Bull. : Fr.) Pers 1796

 

Lactaire plombé
Lactaire meurtrier

           Lactarius turpis, Lactarius plumbeus,  Lactarius necator, lactaire meurtrier, lactaire plombé.

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : -
Ordre : Russulales
Famille : Russulales
Genre : Lactarius
Section : Vieti

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

 

Chapeau :

 

de 5 à 15 cm, concave, vite creusé d'une dépression peu pentue;
cuticule de sombre à très sombre, brillante, visqueuse, sale, brun olive, presque noirâtre au disque, plus brun verdâtre au bord, non réellement zoné mais parcourue de taches concentriques, séparable jusqu'au disque ;
marge longtemps et fortement enroulée, couverte de poils ;

Lames :

 

adnées à légèrement décurrentes, irrégulières, un peu fourchues au pied, serrées, peu larges 4 à 5 mm, légèrement ondulantes jeunes, rectilignes plus tard, blanches, puis crèmes à reflets verdâtres, salies de taches roux-brun noirâtre sur l'arête et dans les meurtrissures ;

Pied :

 

sale, concolore au chapeau ou légèrement plus pâle, court et épais 6cm de haut pour 3 de diam., dur, plein puis creux, présence parfois de rares fossettes (scrobicules) ;

Chair :

 

blanchâtre mais brunissant légèrement et lentement à la coupe, épaisse, dure, odeur peu marquée, saveur douce puis très vite âcre avec reste de goût résineux,
lait blanc virant au brun verdâtre sur les lames, abondant aux blessures, doux puis très vitre très âcre ;

Spores :

 

sporée crème pâle, amyloïdes ;
spores presque rondes 7 x 9 µm ;

Comestibilité :

 

piètre comestible, généralement considéré comme non comestible.

Synonymes : Lactarius plumbeus ; Lactarius turpis.

Relativement commun, préférant les terrains acides, le lactaire plombé, autre nom du lactaire meurtrier se complaît dans les bois mêlés et humides, mais semble toujours lié de près aux bouleaux. On le trouvera de juillet à fin octobre de la plaine à la montagne jusqu'à 2000 mètres d'altitude.
Le qualificatif meurtrier n'a rien à voir avec une quelconque dangerosité, mais ce lactaire est un piètre comestible du fait de son âcreté, la cuisson ne le bonifiant pas.

Généralement sous épicéas et bouleaux, souvent en troupe, bien caractérisé par un chapeau visqueux, verdâtre noirâtre, une marge barbue enroulée à la manière des pailles, des lames serrées tachées de brun rouille, un pied concolore, le lait abondant doux puis immédiatement très âcre, la chair blanche et dure, c'est un lactaire qui ne pose pas trop de problèmes à l'identification.

28/09/04 -

 



 

Lactarius necator, Lactaire plombé, Lactaire meurtrier.

 





 

Lactarius necator, lactaire meurtrier

 








Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -