Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

 

Boletus regius, 20/08/2006.

 

 

 

Boletus regius

 

 

 

Bolet royal, Boletus regius.


  Champignon :
 

Boletus regius Krombholz 1832

 

Bolet royal

Boletus regius, Bolet royal         Bolet royal, Boletus regius

Règne : Fungi
Division :
Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Boletales
Famille : Boletaceae
Genre : Boletus
Section : Appendiculati
Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

Chapeau :

 

jusqu'à 15/20 cm de diam., hémisphérique jeune puis s'étalant irrégulièrement, ridé cabossé ;
cuticule rouge rosé-framboise, décolorante dans l'âge, feutrée, fibreuse, craquelée par endroits laissant apparaître le jaune de la chair, séparable dans son entier ;

Tubes / Pores :

 

tubes de moyenne longueur 8 à 25 mm., fins, séparables de la chair, jaunes immuables ;
pores très fins, concolores, non bleuissants à la pression, fermés dans la jeunesse du champignon ;

Pied :

 

10 cm de haut pour 2-6 de diamètre, cylindrique mais le plus souvent ventru, plein, dur, jaune vif immuable, orné d'un fin réseau concolore, base du pied souvent ponctuée de rouge ;

Chair :

 

jaune dans toutes les parties du champignon, non bleuissante ou très légèrement par endroits si humides, par contre rougie aux morsures de vers - bonne odeur de noix, saveur douce ;

Spores :

 

sporée ocre verdâtre ;
spores lisses, fusiformes 15 x 6 µm ;

Comestibilité :

 

bon comestible.

 

De juillet à septembre, en régions chaudes, ce magnifique champignon, Boletus regius, le Bolet royal, peut être qualifié de rare et enchantera celui qui pourra le découvrir et le reconnaître.
D'autant plus rare pour nos régions de l'Est qu'il est plus volontiers méridional mais, de temps en temps, tout comme l'Amanite des Césars, par étés très chauds, notre Bolet royal remonte un peu plus au Nord. Cette année 2006, un mois de juillet particulièrement chaud, lui a permis de faire deux poussées en Août, une première au tout début Août (photo1, champignons du 06/08), puis une autre qui a démarré le 20/08 (photo3) présentant de très jeunes champignons exactement au même endroit que la première poussée, mais beaucoup plus importante en nombre de carpophores présents. La superficie de l'emplacement avait aussi augmentée et prenait environ 2 mètres carrés pour une bonne quinzaine de spécimens ne dépassant pas les 2 cm de diamètre. Je n'ai absolument rien touché au site, ce qui m'a permis, la semaine suivante, de constater leur évolution (photo 4 du 26/08/2006). Ces deux poussées ont été observées sur sol relativement compact, sous couverts de chênes, hêtres et charmes et de quelques pins épars. Le lieu exact se trouvait à mi distance entre un chêne et un hêtre tous deux bons centenaires et distants d'environ 15 mètres. Le tout à 270 mètres d'altitude, non loin de Still (67 Bas Rhin).

C'est de plus, à quelques mètres près, au même endroit, que j'ai pu découvrir pour la première fois l'Amanite des Césars le 10/09/2006 ; preuve s'il en fallait encore que juillet avait été un mois particulièrement chaud cette année, suivi d'un mois d'août catastrophique pour le tourisme, mais mémorable pour le mycophile, tant la diversité était au rendez-vous.

Et pour le reconnaître :
Boletus regius est un champignon qui présente un chapeau aux couleurs assez vives, rouge rosé, la cuticule est sèche, feutrée, bien souvent vergetée et tesselée dans l'âge et au sec laissant apparaître le jaune de la chair.
Les pores, tubes, stipe et chair de ce bolet sont d'un jaune vif non bleuissant à la pression ou à la coupe et un fin réseau concolore orne le pied, surtout vers le haut. Ce dernier peut présenter vers sa base, légèrement radicante, des nuances de rouge. Ce bolet est un champignon considéré comme bon comestible, mais sa rareté devrait en interdire la casserole, pour le protéger.

- synonyme latin :

Boletus appendiculatus var. regius (Krombholz) Konrad, Bull.

==> D'autres photos, noms vernaculaires en langues autres, synonyme latins sous son pseudo :

Butyriboletus regius

03/10/2006 -
14/10/2012 -

 

 





 

Bolet royal, Boletus regius.

 





 

Bolet royal

 






FacebookGoogle +
TwitterYou Tube
 

Boletus pseudoregius Hubert ex Estades

 

Bolet faux-royal

 

Boletus pseudoregius

En fait, se détache de Boletus regius par le bleuissement assez fort de ses tubes et pores, et le léger bleuissement de la chair dans le chapeau. Chair en bas du stipe légèrement rougeâtre.

=> Tous les caractères du Bolet faux-royal sous son nouveau binôme :

Butyriboletus pseudoregius

  Boletus pseudoregius  




 

 

 

Boletus appendiculatus, le Bolet appendiculé.

 

 

 

 

Boletus appendiculatus.

Photos de Yvonne et Guy M. envoyées le 24/08/2006

 

Boletus appendiculatus J.C. Sch. : Fr.

 

Bolet appendiculé

 

Chapeau jusqu'à 20 cm de diamètre, brun ocre, brun cuivré, à tonalité rougeâtre, cuticule feutrée veloutée puis chagriné-craquelée.
Pores et tubes jaune pâle, parfois tachés de rouille, pores bleuissent très (très) légèrement au toucher (voir photo 2).

Le stipe du bolet appendiculé est cylindrique, souvent trapu, obèse, et généralement très légèrement radicant (bien visible sur les photos, dommage qu'il ai été coupé), à fin réseau concolore en haut du pied jaune teinté de rose-brunâtre à la base.
La chair de ce Boletus appendiculatus est jaunâtre, rose-rougeâtre dans le stipe, parfois légèrement bleuissante dans le chapeau, mais souvent immuable, elle présente une bonne odeur de noix, une saveur douce.
Un champignon thermophile, sous bois de feuillus, en sol calcaire de juillet à octobre.

Champignon comestible mais rare lui aussi, éviter donc de trop le croquer !

 


Boletus subappendiculatus Derm. & coll.

Très proche, au chapeau ochracé, brun marron, vient sous conifères de montagne sur sol acide, et présente une chair plus claire et très peu bleuissante. Aussi à protéger.
 
Bolet appendiculé


Boletus appendiculatus
dans quelques autres langues :

(DE) : Gelber Bronzeröhrling
(UK) : Butter bolete
(DK) : Tenstokket rørhat
(HU) : Sárgahúsú tinóru
(NL) : Geelnetboleet
(NO) : Messingrørsopp
(PL) : Borowik żółtobrązowy
(SE) : Bronssopp
(SI) : Rumeni goban
(CZ) : Hřib přívěskatý







Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -