Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

Photo 3 : Boletus erythropus 13/10/2002, un beau duo.

 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

 


  Champignon :
 

Boletus erythropus

 

Bolet à pied rouge

Photo 1 : Bolet à pied rouge, Boletus erythropus typique au niveau de la forme, mais pas au niveau de la couleur du pied !            Photo 2 : Boletus erythropus 13/10/2002, pieds et tubes bien rouges. Règne : Fungi
Division :
Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Boletales
Famille : Boletaceae
Genre : Boletus
Section : Luridi
Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

de 7 à 20 cm, hémisphérique puis convexe, s'aplatissant ensuite largement ;
marge régulière, légèrement excédentaire et incurvée, puis récurvée, plus claire que le reste du chapeau ;
cuticule veloutée, sèche, mate, adnée, de couleur fauve à brun-rouge foncé, devenant lisse et visqueuse à l'humidité ;

Tubes / Pores:

 

de 1 à 2 cm, libres sur le pied, séparables, jaunes et bleuissant nettement au toucher, débouchant sur des pores très petits rouge-orangés, plus clairs vers la marge, bleuissant fortement jusqu'à noir au contact ;

Pied :

 

robuste souvent bulbeux chez le jeune, s'allongeant ensuite, plein, de 5-15 pour 2-6 ; caractéristique car non réticulé mais finement ponctué de rouge sur fond jaune, souvent de manière si dense que le pied en devient tout rouge ;

Chair :

 

épaisse, très ferme, presque dure, légèrement fibreuse dans le pied, jaune intense mais bleuissant très fortement à la coupe ;
saveur douce, odeur à peine perceptible ;

Spores :

 

sporée brun-olive ;

Comestibilité :

 

émétique cru, bien cuit => bon comestible.

Très souvent rejeté à cause de son bleuissement intense, Boletus erythropus fait partie de la série des champignons que bien des personnes considéraient comme diabolique et il en reste sans doute quelques traces dans l'imaginaire populaire.
Et pourtant, bien cuit, ce bolet présente quelques avantages comme une chair très ferme, rarement véreuse, presque totalement utilisable, mais il faudra veiller à en couper de très fines tranches pour éviter un croquant trop important.
Il affectionne les bois clairs de feuillus stricts en particulier chênes, ou mélangés de conifères, très généralement en lisière, souvent en petit nombre, sur terrain siliceux.
Encore un bon point pour ce bolet : il n'est pas si rare et il est précoce ! Il commence ses poussées dès le mois de juin pour se terminer vers la fin octobre (toujours, bien sûr, liées à de bonnes conditions climatiques).

Malgré ses caractères assez particuliers, attention à ne pas le confondre au :

 

  • Bolet satan, Boletus satanas, toxique :
      • au chapeau pâle, livide, blanchâtre, grisâtre, jaune-verdâtre ;
      • présentant sur la partie supérieure du pied un léger réseau rouge ;
      • une chair à peine bleuissante à la coupe.
  • Bolet à beau pied, Boletus calopus, non comestible en raison de son amertume :
      • au chapeau gris pâle ;
      • par contre aux pores jaunes ;
      • au pied rouge mais nettement réticulé d'un réseau blanc ou très clair ;
      • à la chair bleuissant assez peu.

 

12/02/03 -

 



 

Photo 4 : Un tout jeune Boletus erythropus. Dommage, la photo ne donne pas réellement le relief, mais ce champignon se cache au fond d’une grotte.

 





 

Photo 5 : Non, ce n’est pas un montage, ce Boletus erythropus semble comme posé sur le sol, et pourtant !



 

Photo 1 : Boletus erythropus var discolor, en tous points identique au type, sauf la couleur générale.

  Boletus erythropus var discolor
        Photo 2 : Quand il est tout jeune, ce Boletus erythropus var discolor est plutôt jaune…         Photo 3 : … en vieillissant, les pores Boletus erythropus var discolor  restent jaunes à la marge mais passent à l’orangé vers le centre. Règne : Fungi
Division :
Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Boletales
Famille : Boletaceae
Genre : Boletus
Section : Luridi
Photo © ChampYves  

Aux côtés de la variété Boletus erythropus généralement décrite, il existe de nombreuses variétés
« discolor => aux couleurs diverses ou d’une couleur différente » :
- la cuticule, de même nature, présente des tonalités moins soutenues que la variété type,
- les ponctuations rouges typiques du pied tendent vers une décoloration de jaune souvent identique à la couleur de fond.

Toutes les caractéristiques typiques de l’espèce sont identiques y compris bien sûr le même bleuissement violent de chair à la coupe.

La récolte présentée a été photographiée le 13/06/2004 en forêt de Rosheim (67) à 345 mètres d’altitude sur une station très souvent fréquentée par Boletus erythropus type, sous vieux hêtres et chênes, plus que centenaires. Le champignon poussait directement sur une cupule de hêtre (photo 3).

20/06/2004 -


 

 

 

 

Photo 4 : Le chapeau, très feutré de ce Boletus erythropus var discolor  vire au brunâtre en prenant de l’âge.

Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -