Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Auricularia mesenterica
 
Google +
You Tube
Facebook
Twitter

  Champignon :
 

Auricularia mesenterica (Dicks.) Pers. 1822

 

Auriculaire mésentérique

Auriculaire mésentérique, Oreille mésentérique

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Auriculariomycetidae
Ordre : Auriculariales
Famille : Auriculariaceae
Genre : Auricularia

Photo © ChampYves  

 

Particularités :

 

carpophore de 5 à 10 cm, sessile, poilu et zoné sur sa face supérieure (stérile) ;
partie fertile, sur face inférieure, soyeuse, plissée, crispée-veinée-ridulée, brun-jaunâtre, violacée dans les rides ;
marge irrégulière, sinueuse, ourlée, lobée, claire ;

Chair :

 

brune, fine, élastique, tenace, gélatineuse, coriace ;
pas de réelles odeurs, saveur douce ;

Spores :

 

hyalines, blanches, non amyloïdes ;
spores cylindriques plus ou moins arquées, 7 x 20 µm ;

Comestibilité :

 

non comestible.

 

Tout comme l'oreille de Judas dont elle est très proche, l'oreille mésentérique colonise les troncs et souches de feuillus, notamment érables et hêtres, en forêts riveraines, toute l'année, mais surtout l'hiver et au tout début du printemps.

Ses fructifications, plus petites que celles de sa cousine, sont appliquées et étalées sur le substrat, sauf à la marge, plus ou moins relevée, nettement velue et zonée.
Le plus souvent collée au support (photo), mais très facile à l'en détacher, Auricularia mesenterica nous présente toute sa partie fertile, plissée, gris-brun à brun-pourpre ; la partie stérile, quant à elle, collée au support, est feutrée, hérissée de poils blanchâtres, zonée de parties plus foncées.

Une chair gélatineuse et coriace, toute feutrée, velue, hérissée de poils, cette auriculaire mésentérique n'est pas comestible.

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Tremella violacea Relhan 1785
Helvella mesenterica Dicks. 1785
Auricularia tremelloides Bull. 1787
Merulius mesentericus (Dicks.) Schrad. 1794
Gyraria violacea (Relhan) Gray 1821
Dacrymyces violacea (Rehlan : Fr.) Fr. 1822
Thelephora tremelloides (Bull.) Lam. & DC. 1826
Phlebia mesenterica (Dicks.) Fr. 1828
Patila mesenterica (Dicks.) Kuntze 1891
Merulioporia violacea (Relhan) Bondartsev1953
Meruliopsis violacea (Relhan) Bondartsev 1959

Auriculaire poilue
Oreille poilue
Oreille mésentérique

(DE) : allemand : Gezonter Ohrlappenpilz
(UK) : anglais : Tripe Fungus
(EE) : estonien : Karvane kõrvtarrik, kõrvseen
(HU) : hongrois : Szalagos fülgomba
(NL) : néerlandais : Viltig judasoor
(RU) : russe : Aурикулярия пленчатая
(SE) : suedois : Svartöra
(SK) : slovaque : Uchovka pásikavá
(CZ) : tchèque : Boltcovitka mozkovitá

27/01/2003 -






Auriculaire mésentérique, Oreille mésentérique





Auriculaire mésentérique, Auricularia mesenterica





Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -