Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Xylaria polymorpha, Xylaire polymorphe couvert de conidies : spores asexuées.
 
Xylaria polymorpha, Xylaire polymorphe couvert de conidies : spores asexuées.
 
Facebook Google +
Twitter You Tube

  Champignon :
 

Xylaria polymorpha (Pers.:Fr.) Greville 1824

 

Xylaire polymorphe

Xylaria polymorpha, Xylaire polymorphe.

Division : Ascomycota
S/Division :
Pezizomycotina
Classe :
Sordariomycètes
S/Classe : Xylariomycetidae
Ordre : Xylariales
Famille : Xylariaceae
Genre : Xylaria

Photo © ChampYves Réf : Species Fungorum /2008

 

Particularités :

 

en massue irrégulière se rétrécissant à la base en un pied ou très court ou inexistant, mate, noirâtre, verruqueuse, 10 cm de haut, 3 de large ;

Chair :

 

blanche, compacte, subéreuse, légère ;

Spores :

 

sporée brune ;
spores allongées, 20-32 x 5-10 µ, planes ou réniformes, pourvues d'une fente germinative, droite, longitudinale ;

Comestibilité :

 

non comestible.

 

Stroma de consistance dure et de forme allongée, irrégulière à difforme mais le plus souvent claviforme, digitiforme ou bulbeux, rétrécie à base sans pourtant réellement parler de pied.

Xylaire polymorphe, on voit nettement les périthèces en couche unique externe.

Le corps est fait d'une chair fibreuse, presque blanche avec base plus foncée entourée d'une croûte noirâtre constituée d'une couche superficielle unique de périthèces d'environ 1 millimètre de large.
La surface dure, brun foncé à noire de ce stroma est bosselée par ces périthèces moyennement proéminents, s'ouvrant à l'automne, à maturité des spores, de minuscules trous visibles à la loupe : les ostioles.
Solitaire ou le plus souvent en troupes d'individus connés, ce saprophyte assez courant, vient sur bois morts de feuillus, branches ou billes à terre, souches et racines, surtout de chênes et de hêtres. On pourra parfois aussi le trouver directement à terre, mais en réalité, il se trouve greffé sur bois enterré.
Il est visible toute l'année, sans pour autant être pérenne, mais ses stromas noirs et coriaces passeront sans grand problème l'hiver, attendant qu'une nouvelle génération ne vienne les détrôner. Les nouvelles pousses interviennent dès le mois de mars, d'abord presque sphériques, s'allongeant ensuite pour atteindre la taille qu'on lui trouvera plus tard : aussi long et gros qu'un doigt. C'est à cette époque de la poussée que les carpophores en développement se couvrent entièrement d'une fine poudre sauf pour le sommet qui reste nu et blanchâtre (voir photos 2 et 3). Cette poudre, d'une couleur gris bleuâtre, est composée de conidies : spores asexuées (photo 2 et 3).

 

- espèces proches et confusions :

- Xylaria longipes Nitschke , le Xylaire à long pied :
Un très proche cousin avec qui la confusion est toute possible. Très semblable, il est cependant plus grêle (moins gros qu'un doigt), sa surface externe noire est craquelée, le stipe est net et à surface stérile ; La spore est également plus petite (13-16 × 5.5-7.5 µm). Son écologie aussi est différente : il fréquente presque exclusivement les érables. Visible aussi toute l'année, non comestible.

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Sphaeria polymorpha Pers. 1797

Sphaeria digitata Sowerby 1797
Sphaeria polymorpha Pers. 1797
Sphaeria spathulata Pers. 1799
Xylosphaera polymorpha (Pers.) Dumort. 1822
Hypoxylon polymorphum (Pers.) Mont. 1840
Xylaria corrugata Har. & Pat. 1903
Xylaria fastigiata (Speg.) Mussat 1900
Xylaria rugosa Sacc. 1906

Extrait -Species Fungorum - 12/2015

Pourridié xylarien
Doigt noir

(DE) : allemand : Vielgestaltige holzkeule
(UK) : anglais : Dead Man's Fingers ; Xylaria root rot
(DK) : danois : Kølle-stødsvamp
(FI) : finnois : Nuijasarvisieni
(HU) : hongrois : Bunkós agancsgomba
(NL) : néerlandais : Geweizwam ; Houtknotszwam
(NO) : norvégiens : Bredt stubbehorn
(PL) : polonais : Próchnilec maczugowaty
(SE) : suedois : Tjockhorn
(SI) : slovène : Kopučasta lesenjača
(CZ) : tchèque : Dřevnatka

12.03.2008 -

 





 

Xylaria polymorpha, Xylaire polymorphe

 





 

Xylaria polymorpha, Xylaire polymorphe.

 






Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -