Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

Facebook Google +
Twitter You Tube

 

Geastrum rufescens, Géastre rougeâtre


  Champignon :
 

Geastrum rufescens Pers.: Pers 1794

 

Géastre rougeâtre

Geastrum rufescens, Géastre rougeâtre, Géastre rougissant, Géastre commun, Géastre vulgaire      Géastre rougeâtre : partie externe du champignon.

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
S/Classe : Phallomycetideae
Ordre : Geastrales
Famille : Geastraceae
Genre : Geastrum

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Particularités :

 

jeune, généralement hypogé, se présente d'abord en sphère qui s'ouvre ensuite par rupture de la couche externe en 6 à 9 lanières formant une étoile, pour laisser apparaître la partie interne : le sac sporifère concolore aux lobes ;

Chair :

 

1) couche externe du champignon (exopéridium) charnue très épaisse, jusqu'à 5-6 mm, à surface crevassée de nombreuses fissures profondes transversales ;
côté externe de l'enveloppe souillée de terre et débris végétaux (voir photo 2) ;
2) sac sporifère à paroi très fine, papyracée : partie "interne du champignon" (endopéridium) à peine pédiculé, globuleux jusqu'à 4 cm. de diam., ouverture du sac (ostiole) présente une marge finement découpée, cilliée ;

Spores :

 

sporée brun chocolat ;
spores sphériques à globuleuses, finement verruqueuses, 5 μm ;

Comestibilité :

 

non comestible.

 

Un champignon qui se caractérise par des branches très charnues, ocres, crème rosé, s'ouvrant à maturité en étoile de 5 à 9 lanières. Ces lanières s'incurvent progressivement vers le sol, jusqu'à se fissurer en profondes gerçures quadrillées et sillons transversaux par manque de souplesse de la chair. Le côté externe de l'enveloppe, côté se trouvant vers le sol, est sali des débris de végétaux et restes de terre, ce qui le différencie de son proche parent le Géastre triplex, dont la couche externe glabre ne retient pas de particules et reste propre.

C'est un champignon présenté généralement pour relativement commun dans la littérature, pour ma part, reste assez peu fréquent dans la région (Alsace).
Du mois d'août au mois de septembre, en troupes de quelques individus ou colonies entières sous conifères surtout épicéas ou bois mixtes.

- Synonymes latins :

Geastrum vulgatum Vittad.
Geastrum schaefferi Vittad.
Geaster rufescens (Pers. : Pers.) Fr.

- Quelques autres noms vernaculaires français :

Géastre rougissant
Géastre commun
Géastre vulgaire

- Geastrum rufescens dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Rotbrauner Erdstern, Rötender Erdstern
(UK) : anglais :
(DK) : danois : Kødfarvet stjernebold
(HU) : hongrois :Rőt csillaggomba
(JP) : japonais : ヒメヤブレツチグリ
(LV) : lettonien : Rūsganā zemeszvaigzne
(NL) : néerlandais : Roze aardster
(NO) : norvégiens : Rødbrun jordstjerne
(PL) : polonais : Gwiazdosz rudawy, Gwiazdosz frędzelkowaty
(SE) : suedois : Rödbrun jordstjärna
(SK) : slovaque : Hviezdovka červenkastá
(CZ) : tchèque : Hvězdovka červenavá

 


- Confusions :

Geastrum sessile (Sowerby) Pouzar
Geastrum fimbriatum Fr.

Géastre sessile, Géastre sans pied, Géastre fimbrié, Géastre frangé

Geastrum sessile, Geastrum fimbriatum, Géastre fimbrié

D'août à novembre, blanchâtre, sous feuillus ou conifères, c'est l'espèce la plus courante du genre Geastrum en Europe : le Géastre fimbrié ou sessile, et aussi le plus souvent confondu avec G.vulgatum, qui s'en diffère par des lanières peu souples et profondément crevassées en travers. Celles du Géastre sessile sont plus souples et s'ouvrent en suivant le mouvement, sans rompre.
De plus, son endopéridium, sac à spores 25-30 mm. est non pédoncule (sessile) à ouverture en bec peu élevé et finement découpé.
Sporée brun chocolat.
Non comestible.

==============

Geastrum triplex (Pers.:Pers.) Morgan

Géastre à trois enveloppes
Géastre à trois enveloppes ,Geastrum triplex.

Jusqu'à 15 cm de diamètre totalement ouvert, ce géastre à trois enveloppes présente une partie fertile sphérique, ouverte en son sommet en cône à large base orné d'une auréole plus claire, bien délimitée. Son enveloppe externe, charnue, ferme, s'ouvre en étoile de 5 à 8 branches, s'incurvant et se déchirant souvent, (mais pas toujours le cas) en une ligne circulaire pour former une coupe sous l'endopéridium, c'est de cette particularité que lui vient son nom.
D'août à décembre, non comestible, en petits groupes ou colonies importantes, sur sols légers et chauds, sous feuillus ou conifères.
Sporée brun chocolat sombre.
Non comestible.

==============

- espèces proches:

Astraeus hygrometricus (Pers.:Pers.) Morgan

Astrée hygrométrique
Étoile de terre
Géastre en étoile
Étoile hygrométrique


Astraeus hygrometricus, Astrée hygrométrique, Etoile de terre, géastre en étoile,étoile hygrométrique

17/09/06

 



 

Geastrum rufescens, Géastre rougeâtre, ostiole du sac sporifère.

 





 

Géastre rougeâtre : coupe du champignon.

 






Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -