Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

FacebookGoogle +
TwitterYou Tube

 

 

Craterellus tubaeformis, Cantharellus tubaeformis, la chanterelle en tube.

 

 

Craterellus tubaeformis, chanterelle en tube.


  Champignon :
 

Craterellus tubaeformis (Bull. : Fr.) Quélet
Cantharellus tubaeformis (Bull. : Fr.) Fr.

 

Chanterelle en tube
Chanterelle en trompette
Chanterelle grise
Girolle grise
Craterelle
Chanterelle en entonnoir

Craterellus tubaeformis, Chanterelle en tube

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
Ordre : Cantharellales
Famille : Cantharellaceae
Genre : Craterellus
Photo © ChampYves 

 

Chapeau :

 

de 2 à 6 cm de diam, marge ondulée, infundibuliforme, troué et communiquant avec le pied creux dans l'âge, de couleur variant du jaune-brun gris-brun au brun-verdâtre ;
cuticule adnée, sèche, duveteuse ;

Plis (lames) :

 

très espacés, prononcés, épais, fourchus près de la marge, décurrents ou peu décurrents, d'abord jaune-pâle puis grisâtres par les spores ;

Pied :

 

environ 5 x 1 cm, irrégulier, s'évasant au sommet, sillonné, bosselé, creux avec communication par le chapeau ouvert, jaune puis grisonnant ;

Chair :

 

mince, souple légèrement élastique, saveur douce et odeur légère de terre ou fruitée ;

Spores :

 

sporée blanchâtre, non amyloïde ;
spores hyalines, ellipsoïdes, 10 x 7 µm ;

Comestibilité :

 

bon comestible.

 

Très commune, elle affectionne particulièrement les endroits humides, ombragés, sous conifères ou bois mixtes, en troupes serrées, en ligne ou formant des cercles, très souvent directement dans l'humus des bois pourrissants.

Plutôt facile à identifier, la chanterelle en tube peut cependant être confondue avec :

- Hygrophoropsis aurantiaca, comestible moyen, de couleur orangée plus soutenue et, quant à elle, possédant de véritables lames très serrées ;

- Craterellus lutescens ou Cantharellus lutescens : la chanterelle jaunissante qui n'est qu'une variété de tubaeformis aux plis et pied bien plus colorés de jaune-orangé vif et au chapeau brun à brun foncé ;
C. lutescens est, elle aussi, un bon comestible, elle présente par ailleurs une odeur fruitée bien plus marquée ;

- Craterellus cinereus ou Cantharellus cinereus : la chanterelle cendrée, d'aspect général plus dans les gris cendrés, elle aussi excellent comestible.

Craterellus tubaeformis est un bon petit champignon qui, même s'il est modeste par la taille, offre souvent de belles récoltes par son abondance et se prête parfaitement à la dessiccation.

05/02/03 - 19/11/2012 -

 

 





 

Craterellus ou Cantharellus tubaeformis, chanterelle en tube ou chnterelle grise.

 





 

Craterellus tubaeformis autrefois nommée : Cantharellus tubaeformis.



Craterellus tubaeformis la chanterelle en tube.


Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -