Les Champignons :

Glossaire ChampYves :

 

Acicole : Qui pousse sous les conifères, sur les aiguilles des conifères.

Adné : (adnatus qui adhère) se dit d'une lame qui adhère au pied, de la cuticule qui ne peut se détacher du chapeau.

Adventice
: plante ou champignon étranger introduits accidentellement (ou non) souvent en concurrence directe avec les locaux.

Aciculaire
: se dit des feuilles en forme d'aiguille.

Acidophile ou acidiphile : qui apprécie les stations acides, qui pousse préférentiellement sur terrain acide.

Âcre : saveur ou odeur irritante, brûlante, piquante.

Acumen : longue pointe étroite, non épineuse, à l'extrémité d'une feuille, dite acuminée.

Aiguillon
: aiguilles qui forment une protubérance sous le chapeau des hydnes (ex. pied de mouton).

Akène, achaine
ou achène : fruit sec ne s'ouvrant pas spontanément et contenant généralement une seule graine (par ex. la noisette).

Amarescent : de saveur légèrement amère, ou le devenant.

Amiboïde
: se dit d'un mouvement cellulaire obtenu par émission de pseudopodes.

Amyloïde
: qui réagit en bleuissant à l'iode, comme l'amidon ; sporée qui vire au bleu-noir au contact du réactif de Melzer.

Anastomosé
: qui se réunit partiellement : quand les lames ou les lamelles se réunissent par des plis.

Anneau
: reste du voile partiel qui demeure sur le pied de certaines espèces sous forme d'une collerette.

Annelé
: lorsque le pied est muni d' un anneau.

Apex
: extrémité active d'un organe en croissance, spécialement de la tige et de la racine.
Apical : situé au sommet, qui concerne l’apex, ex. bourgeon apical.

Apicule : cicatrice marquée au bas de la spore suite à sa libération du stérigmate.

A.P.N. : appareil photo numérique (pour rester dans le vent, vieille expression Française du siècle dernier).

Apprimé : qui est appliqué, sur la surface qui le porte, en parlant d'un organe végétal : écailles apprimées, elles sont collées à la surface de la cuticule ou du pied.

Appendiculé : quand le bord d'un chapeau : la marge, est prolongée d'une mince frange, généralement constituée des résidus pendants du voile général.

Armille
: formation engainant le pied, comme une chaussette.

Asque
(du grec askos, outre) : organe microscopique des champignons ascomycètes, où se forment les spores (quatre ou huit, selon les espèces).
Ascome : sporophore des Ascomycètes.

Ascomycètes (n. masc. plur.) : champignons se reproduisant à des asques, cellules à l’intérieur desquelles se forment, après caryogamie et réduction chromatique, des ascospores haploïdes.

Astringent : goût astringent, goût âpre, qui provoque une contraction des muscles de la bouche à la mastication.

Avers
: côté face (opposé au revers), dessus de la feuille.
Revers : dessous de la feuille.

Baside
: organe microscopique qui porte les spores. Les spores mûrissent à l'extérieur de la baside qui les a produites. (ce qui distingue baside et asque).

Basidiospore
: spore portée par une baside.

Basidiome
: dénomination donnée aux sporophores des Basidiomycètes.

Basidiomycètes
: groupe de Champignons se reproduisant sexuellement grâce à des basides.

Biotope
: habitat.

Bractée : petite feuille modifiée, souvent située à la base des fleurs (par ex.: sont des bractées ce que l'on nomme à tort « feuilles » dans un artichaut).

Brûlis : cercle dénudé aux pieds des arbres truffiers.

Bulbeux
: quand le pied d'une espèce est muni d'un bulbe.

Caducicole : qui vient, qui pousse sous les arbres à feuilles caduques.

Calcicole: (ou calciphile) (adj. du lat. calx ou calcis, chaux ; colere, habiter) qui ne pousse qu'en terrain calcaire, qui aime le calcaire ;
Calcifuge :
qui ne pousse pas en terrain calcaire.

Cartilagineux : se dit d'un pied qui peut être tordu sans toutefois se rompre.

Campanulé = campaniforme : quand le chapeau est en forme de cloche.

Carpophore : c'est la partie reproductrice du champignon, en général la partie visible ;
(à remplacer par sporophore).

Caroténoïdes : pigments de couleur rouge, jaune ou brune, responsables de la couleur automnale des feuilles. Ils comprennent les carotènes et les xanthophylles.

Carpelle : (masc) appendice femelle de la fleur, formant les ovules. Les carpelles constituent le pistil (gynécée) de la fleur et deviennent un fruit après fécondation.

Caryogamie (n. fém.) : union des noyaux des gamètes, lors de la fécondation.

Cavage : opération de récolte de la truffe, effectuée avec l'aide d'un chien, d'un porc, ou de la mouche, par le caveur.

Cérébriforme : circonvoluté, lobé, en forme de cervelle.

Céracé ou cireux : Qui a la consistance, le toucher, l’aspect de la cire : gras, lisse, mat.

Cespiteux : qui pousse en touffe, chacun des individus soudés aux autres par la base.

Clavé, claviforme : en forme de massue.

Coalescent : tissus d'éléments proches soudés, de manière pathologique ou normale.

Collarium : membrane entourant le sommet du pied sur laquelle viennent se souder les lames ; une vallécule plus ou moins étroite et profonde sépare le stipe du collarium.

Collet : zone souvent un peu épaissie, située au niveau du sol délimitant la partie aérienne de la partie souterraine de la plante, du champignon (aussi utilisé pour désigner le segment très court situé entre la partie externe et interne des dents).

Concrescents : anastomose de plusieurs individus soudés, inséparables, en masses solides.

Confluent : lames, stipes... se dirigeant vers un même point.

Conné : (du lat. connatus «né avec») soudés à la base, pieds de champignons soudés à la base par 2 ou 3 individus ;
S'ils sont en touffe soudée par la base, on parle alors de : cespiteux ou fasciculé.

Console : chapeau en console : plat au dessus, convexe en dessous.

Convexe : quand le chapeau est arrondi vers l' extérieur.

Convoluté : organe végétal dont les bords sont enroulés vers l'intérieur. Feuille convolutée.

Coprophile
: qui vit ou se nourrit dans les excréments.

Cordiforme ou cordé : se dit surtout d'une feuille : en forme de cœur.

Cortine : chez le jeune champignon, voile partiel constitué de filaments, tendu entre le pied et la marge du chapeau.

Corticioïde : ressemblant à des écorces.
Corticole : qui pousse sur un cortex, une écorce.

Cryptogames (du grec kruptos, caché, et gamos, mariage) : se dit des plantes, algues, champignons, fougères, mousses, qui ont les organes de la reproduction cachés, par opposition aux végétaux qui portent des fleurs (phanérogames).

Cryptogamique : se dit des affections qui sont causées par un champignon parasite (ex. mildiou).

Cuticule : couche superficielle du chapeau (terme impropre mais d'usage fréquent, autre appellation : revêtement piléique).

Cupuliforme : en forme de petite coupe.

Cyanique : acide isomère de l'acide fulminique. Cet acide contenu dans certaines espèces, consommé avec de l'alcool, provoque des urées.

Décurrent : qui se prolonge le long du pied : lames, tubes ou aiguillons pour les champignons et pour les feuilles des plantes : qui se prolonge sur l'organe qui le porte ; les marges forment des ailes sur la tige.

Déhiscence : ouverture spontanée d'un organe végétal suivant des zones définies de moindre résistance, permettant ainsi la dispersion de son contenu (nom féminin).

Déliquescent : qui perd sa consistance et se transforme en liquide, les lamelles des coprins qui se liquéfient rapidement.

Denticulé (ou dentelé, ou serrulé) : quand la marge du chapeau, de l'anneau, des lames... porte de petites dents, est découpée en petites dents, bordée de petites dents.

Déprimé : quand la forme du chapeau est aplanie ou légèrement concave.

Détersile : qui s'enlève en essuyant.

Dextrinoïde : qui dans le réactif de Melzer (à base d'iode) se teinte de brun rouge foncé, signale généralement la présence de dextrines.

Dichotomie (n. fém.) : Division en fourche de l’apex d’une tige ou d’une racine, sans qu’il subsiste aucun résidu entre les deux branches.

Dimidié : pour le chapeau, fixé par un côté et à "moitié développé" en demi-cercle, souvent étagé.

Dimitique : structure qui présente de deux types d'hyphes (cellules des champignons) différents.

Discoïde ou discoïdal : Qui a la forme d'un disque.

Disque: sert à désigner la partie centrale du chapeau, utilisé quand le centre du chapeau se différencie du bord par la couleur (plus ou mois soutenu), la forme (en entonnoir, mamelonné..), la densité des squames...

Écaille : quand le revêtement du chapeau se dresse à la suite du déchirement des tissus superficiels.

Échancré : une lame est dite échancrée s'il existe une encoche au niveau de son point d'insertion sur le stipe.

Écarté : quand les lames sont éloignées du pied ou qu'elles ne l'atteignent pas.

Échinulé : muni de petites pointes.

Ectomycorhize : variété de mycorhize assurant l'association symbiotique entre l'arbre et le champignon sans interpénétration cellulaire (le mycélium demeure externe sous forme d’un manchon périphérique, par ex. l’association bolets et Conifères) contrairement à l'endomycorhize où il y a interpénétration.

Ectotrophe : mycorhize dont le mycélium demeure externe sous forme d'un manchon périphérique.

Édaphique : propriétés physiques et chimiques du sol dans ses rapports avec la végétation (structure, composition, acidité, aération, ...)

Émarginé ou échancré : quand les lamelles sont échancrées au contact du pied, quand elles présentent une encoche à l'insertion au pied.

Émétique (du grec emein, vomir) : se dit d' une substance qui fait vomir.

Endopéridium : endo- préfixe du gr. endon : dedans + péridium : enveloppe de la fructification close de certains Champignons
=> couche interne de l'enveloppe du carpophore qui se lacère pour libérer les spores à maturité.

Enroulé : quand la marge du chapeau s'enroule sur elle-même.

Épais : quand les lamelles sont épaisses.

Épigé : fructifiant sur le sol, par opposition à : Hypogé ou endogé qui vit sous terre (ex. la truffe).

Épiphragme : (n. masc.) membrane apicale fermant les sporophores de certains champignons comme les Cyathus lorsqu'ils sont jeunes.

Éroder : ronger, user.

Excorié : légèrement écorché, dechiré en écailles, en squames apprimées.

Exfolier (s'exfolier) : se détacher par plaques minces, par lamelles ; s'effriter.

Exogène : d'origine externe, d'ailleurs, importé => contraire d'endogène.

Exopéridium : c'est la couche externe du péridium.

Fasciculé :  carpophores dont les pieds sont réunis à la base (Syn. : cespiteux).

Festonné : quand la marge du chapeau est bordée de petites crénelures.

Fibrilleux, euse : chapeau ou pied couvert de fins filaments, de fibrilles.
Fibrille : petit filament, petites fibres innées ou apprimées généralement plus ou moins radiales sur le chapeau et longitudinales sur le pied. Si elles font partie des cellules du chapeau, elles sont dites innées ; Si elles proviennent des restes du voile on les dit apprimées, adnées ou adhérentes.

Fimbrié, iée (adj) : qui possède une marge finement découpée (marge du chapeau de champignon, pétales fimbriés).

Fimicole
: ce sont les espèces qui poussent sur le fumier.

Flabelliforme : en forme d' éventail, de flabellum : éventail liturgique utilisé à l’origine pour chasser les mouches pendant les offices dans l’église catholique.

Flexueux : sinueux, ondulé, tordu dans différents sens : tige flexueuse, marge flexueuse.

Floconneux : quand le champignon est garni de petits flocons superficiels.

Foliaire : qui concerne la feuille, qui lui appartient.

Foliole : (n. fém.) division de premier ordre d'une feuille composée. Elle peut être simple ou subdivisée à son tour en foliolules.

Fugace : ce terme est principalement employé pour caractériser les anneaux qui disparaissent rapidement.

Fusiforme : quand le pied est atténué aux deux extrémités.

Furfuracé : se dit d'un revêtement granuleux, verruqueux, sablé, pruineux, farineux...

Gélatineux
: quand le champignon présente une consistance molle.

Gibbeux : qui possède une ou plusieurs bosses.

Givrée : se dit de la couleur blanchâtre des arêtes de lames foncées de certains champignons.

Glabre : sans poil, sans duvet.
glabrescent : à poils courts et disséminés.

Glèbe
: tissu des Gastéromycètes et des Tubérales entourant les éléments producteurs de spores.

Gléba
: ( du lat. motte de terre) masse fertile des espèces à corps fructifère (vesse-de-loup, truffe sclérodermes).

Glomérule
: concentration de nombreuses mycorhyzes sur une radicelle.

Glutineux
: quand la surface du chapeau est recouverte d'une pellicule visqueuse.

Granuleux
: quand le chapeau présente des granulations plus ou moins importantes.

Graminicole : qui pousse et se développe parmi les herbes, les graminées.

Guttulé : marqué, creusé de petites taches de couleur différente du fond.
Guttulé : s'utilise aussi pour décrire les spores contenant une ou plusieurs guttules : gouttelettes à l'intérieur de certaines spores, ressemblant à des gouttes d'huile.
Monoguttulé, biguttulé ou encore multiguttulé pour indiquer que la spore contient une, deux ou plusieurs guttules.

Haploïde adj. : noyau qui possède un nombre de chromosomes correspondant à la moitié de celui qui est contenu dans le noyau des cellules somatiques et d’une cellule qui présente un tel noyau, ou d’un individu dont les cellules sont ainsi dotées.

Héliophile : végétal (ou autre) qui vit et recherche le plein soleil.

Hémisphérique : quand le chapeau présente une forme de demi-sphère.

Hispide
: se dit d'une plante ou d'un organe végétal garni de poils longs, raides et piquants.

Houppier
: ensemble des branches d'un arbre et partie du tronc non comprise dans le fût.

Hyalin
: incolore et quasi-transparent, aspect de verre.

Hygrophane
: se dit d'un chapeau qui change de couleur en fonction de son degré d'hydratation.
Hygro- Préfixe du gr. hugros «humide» + -phane suffixes du gr. phainein «paraître».
Hygrophile : qui vit dans les milieux (sol, air) saturés, ou presque, d'humidité, mais non dans l'eau elle-même.

Hyménium
: tapis de cellules productrices de spores (asques ou basides) et cellules stériles, chez les champignons supérieurs.

Hyménophore
: surface fertile du carpophore; lames tubes aiguillons. L'hyménophore porte l'hyménium.

Imbriqué
: quand les écailles du chapeau se superposent.

imbibition
: (n. fém.), pénétration d’un liquide dans un solide poreux par capillarité.
Imbu
: profondément imprégné, gorgé d'eau (de l'anc. fr. emboire «imbiber»).

Imparipenné
: limbe d'une feuille composée dont le nombre des folioles est impair.

involuté, ée
: à marges enroulées vers l’intérieur.

Inégales : quand des lamelles et des lamellules s'intercalent entre les lames.
Lames : elles sont situées sous le chapeau et portent l'hyménium par exemple chez les agarics.
Lamelle
: petite lame qui n'atteint pas le pied.
Lamellule : lamelle très courte située à la marge du chapeau.
Lamelliforme : (presque) en forme de lamelle, rappelant des lames.

Infundibuliforme : (adj.) en forme d'entonnoir, comme la chanterelle en tube.

Interveinée : qui présente des plis ou "veines" secondaires reliant les principales.

Labile : (du lat. labi «tomber, glisser»). Déplacé, supprimé par la pluie, le vent.

Lacéré : quand la marge du chapeau est déchirée irrégulièrement.

Lacuneux
: quand le pied est couvert à l'intérieur ou à l'extérieur de cavités irrégulières.

Lardacé
: quand, au toucher, les lames ont une consistance grasse.

Libre : quand les lamelles n'atteignent pas le pied, ne le touchent pas.
Sublibre : pas vraiment libres, à peine adhérentes au pied.

Ligneux : de la nature du bois, de sa consistance, concerne le bois, à base de bois.

Lignicole
: qui croît sur du bois.

Linguiforme :
qui a la forme d’une langue.

Lisière forestière :
limite entre la forêt et une autre formation végétale, de hauteur, nature et espèces dominantes différentes.

Mamelonné
: quand le chapeau est muni d'un mamelon central.

Marcescent
: organe végétal (feuille, corolle) qui demeure en place après sa mort, desséché et bruni.

Marge
: bord du chapeau et parfois du bulbe.

Méchuleux : chapeau ou pied orné de méchules : petites mèches.

Melzer : voir réactif de ...

Membraneux
: quand le chapeau est mince et sans chair.

Micacé
: revêtement composé de petites particules plus ou moins brillantes.

Monoïque
: plante dont tous les individus sont identiques et possèdent des fleurs unisexuées ou, chez les Cryptogames, des organes reproducteurs des deux sexes.

Mucilage : produit végétal à consistance de gelée, formé de sucres en partie acides et estérifiés, dépourvu de protéines ou en renfermant peu. Les mucilages sont utilisés en thérapeutique comme régulateur du transit intestinal.

Mycélium
: appareil végétatif des champignons, formé de minces filaments ramifiés, assurant les fonctions de nutrition et de colonisation du milieu.

Mycologie (du grec mukês, champignon, et logos, discours) : partie de la botanique relative aux champignons.

Mycologue : botaniste spécialisé dans l'étude des champignons.

Mycophage : qui consomme les champignons.

Mycorhize
: type de symbiose entre les champignons les plantes vertes supérieures ; organe mixte formé par l'association d'un champignon et de la racine d'une plante.

Mycorhization : action naturelle ou artificielle de formation de mycorhizes, après rencontre d'une racine et d'un mycélium.

Mycose : affection provoquée par des champignons.

Napiforme : se dit des bulbes ou des volves en forme de navet.

Nervure : veine dans la feuille où circule la sève.

Nu (stipe) : dépourvu de toute ornementation : c'est-à-dire sans fibrilles, ni anneau, ni cortine.

Obovale : organe de forme ovale, la grande largeur étant située vers le haut.

Obtus : quand l'extrémité du chapeau est arrondie.

Ombiliqué : en forme de nombril, d'ombilic; en mycologie : chapeau pourvu d'une dépression brusque et étroite au centre.

Ombon : saillie en forme de mamelon au centre du chapeau lorsque celui-ci est étalé.
Omboné : qui présente un ombon.

Orbiculaire : qui décrit une circonférence, de forme arrondie.

Ostiole (n. masc.) : orifice de petite taille d’une structure creuse, comme un périthèce de champignon pyrénomycète.

Ovoïde : terme donné à un chapeau qui présente une forme d'œuf.

Panicule (n. f.) : inflorescence composée dont les rameaux de longueur décroissante de bas en haut forment une sorte de pyramide terminée par un bourgeon.

Papyracé : de la consistance du papier.

Pédoncule : petite tige qui porte un fruit, une fleur ou un bourgeon (le pédoncule est au bourgeon ce que le pétiole est à la feuille).

Péridium : enveloppe de la fructification close protégeant la gléba chez les Gastéromycètes.
                     endo- préfixe du gr. : endon : dedans.
                     exo- [&gzo] préfixe du gr. : exô : au-dehors.

Périthèce (du grec peri, autour, et thêkê, étui) : ascome élémentaire des Pyrenomycetidae ; Cavités closes, tapissées d'asques, s'ouvrant à maturité libérant les spores par une petite ouverture plus ou moins en saillie : l'ostiole. 

Pétiole : (masc.) (du latin : petiolus «petit pied»). Portion étroite de la feuille, son support de section plane ou arrondie, situé entre la base foliaire et le limbe, parfois inexistant, elle est alors sessile.

Phanérogames : ensemble des végétaux dont le mode de reproduction est basé sur les fleurs et les graines. A l'opposé, les Cryptogames regroupent les végétaux sans fleur, ni graine : algues, champignons, fougères, lichens, mousses, prêles…

Pied : c'est la partie inférieure du champignon qui supporte le chapeau. On le nomme également stipe.

Pigment : c'est la substance colorée qui donne la couleur aux champignons.

Piléique : du chapeau, qui appartient au chapeau. Pileipellis : revêtement du chapeau (piléi- : préfixe pour désigner le chapeau)
Pileus : chapeau (très peu usité)

Pilocystide : cystide du revêtement (de la cuticule).

Piriforme : en forme de poire.

Plis : type de lames peu définies, épaisses, souvent interveinées et fourchues (chanterelles).
Pliciforme : formant des plis.

Polymorphe : forme ou aspect très différents.

Pore : extrémité et orifice des tubes dans la famille des bolets et des polypores.
Pore germinatif : partie de la paroi fine circulaire ou ovale de certaines spores par où pourra être émis le tube germinatif.

Primordium : [n. m., pl. primordiums ou primordia]. Tout premier stade de développement des champignons, feuilles, organes fructifères...

Pruine : mince poussière qui recouvre parfois la cuticule ou le stipe.
Pruineux, euse : couvert de pruine.

pseudo- : préfixe qui s’emploie souvent pour former des noms et des adjectifs composés, avec le sens de «faux, faussement, qui cherche à passer pour».
(ex. pseudopied ou pseudostipe pour décrire un pied qui n'en est pas un réellement, mais qui, de part sa forme ou son emplacement y fait penser.)

Pubescent : plante ou organe végétal recouvert de poils courts et duveteux.

Pulviné : en forme de coussin, légèrement bombé, aplani au centre.

Rabasse : nom provençal de la truffe récoltée par le rabassier.

Radicant : quand le pied du champignon se prolonge dans le substrat par une racine.

Radical : adj. qui concerne les racines ou la partie de la tige et des feuilles situées près des racines.

Rameux : qui est formé de nombreux rameaux, qui se divise en plusieurs ramifications.

Raphanoïde : de raphanus : radis, raifort ; odeur de radis.

Récurvé : retourné vers le haut sans être enroulé ; ex. marge récurvée => marge retournée vers le haut, vers l'extérieur.

Réfléchi : se dit pour la marge et l'anneau retroussé, replié vers le haut, ou pour le chapeau lorsqu'il adhère au support et montre la partie fertile.

Réactif de Melzer : réactif chimique iodé (iode + iodure de potassium + chloral) utilisé pour révéler le caractère amyloïde ou dextrinoïde de la sporée, des spores des hyphes...

Réniforme : en forme de rein.

Résupiné : presque totalement appliqué sur le support, par la face supérieure du chapeau, sans réelles différences entre pied et chapeau.

Réticulé : qui comporte un réseau (notamment de nervures), quand le pied est orné d'un réseau de dimension et de couleur variables.

Reviviscence ou réviviscence (n. fém.) : faculté de reprendre vie après une période de repos, qui peut être plus ou moins longue.

Ridé : lorsque la surface présente des rides ou des plis peu profonds.

Rimeux : crevassé ou fissuré radialement en parlant du revêtement du chapeau.

Rhizoïde : fin filament mycélien ramifié ou non, situé à la base de sporophores (pseudorhize), pouvant faire penser à de petites racines ; on parlera aussi de : cordons mycéliens.

Rhizomorphe : cordon de filaments mycéliens plus ou moins longs et agglomérés en un pseudostipe.

Rhomboïdal : qui a la forme d’un losange ou d’un rhomboèdre (parallélépipède dont les faces sont des losanges).

Rond de sorcières (cercle de fées) : ensemble de champignons basidiomycètes d’une espèce donnée, poussant en anneau à la périphérie d’un même mycélium.

Rudéral : qui pousse dans les ruines, les décombres.

Sagitté : en forme de fer de flèche.

Samare (n.f.) : fruit sec ou akène, à une graine, ne s'ouvrant pas spontanément pour laisser sortir les graines, prolongé par une aile membraneuse, favorisant la dissémination par le vent.
Disamare : couple de samares formées par l'ovaire d'une même fleur et unies l'une à l'autre (par ex. chez les érables).

Saprophyte (du grec sapros, pourri, et phuton, plante) : végétal qui tire sa nourriture de substances organiques en décomposition.

Scrobicules : dépression, petit creux plus ou moins circulaire ou allongé, fossettes peu profondes.

Sessile : qui n'a pas de pied ; organe végétal dont le pétiole ou le pédoncule est très court, comme inexistant.

Serrulée : en dent de scie.

Silicicole : espèce qui affectionne les sols siliceux.

Sinuée : quand les lames ou les lamelles s'arrondissent au contact du pied en dessinant une échancrure sinusoïdale à l'insertion.

Sporange (n.m.) : organe reproducteur de certains champignons (Myxomycètes).

Sporangiophore (n.m.) : organe portant un sporange ou un groupe de sporanges.

Spore (du grec spora, semence) : organe de propagation des champignons qui assure leur reproduction
          Sporée : ensemble du dépôt des spores, souvent utilisé pour apprécier la couleur des spores.
          Sporulation : production de spores, émission des spores.

Sporocarpe : organe produisant des spores destinées uniquement à la multiplication végétative.

Sporocyste (n.m.) (gr. spora, semence; kustis, vessie) : cellule formatrice de spores ; celles-ci sont d’abord encloses dans sa paroi, puis libérées.(ex. asques des Ascomycètes).

Sporophore : appareil portant les cellules reproductrices des champignons et sur lequel sont produites les spores.
R. Courtecuisse déconseille le terme de < carpophore > : sporophore des champignons charnus.

Squames : mèches agglomérées en forme d'écailles , apprimées, détersiles ou récurvées.

Station : lieu géographique où poussent les espèces.

Stérigmate : pédicule au sommet des basides portant les spores (souvent quatre par baside).

Stipe : pied du champignon.

Stoma : structure collective, support de forme et de couleur diverses, supportant plusieurs ascomes élémentaires.

Style : (masc) région supérieure d'un carpelle, le plus souvent filiforme-allongée, dominant ou prolongeant l'ovaire et porteuse du stigmate.

Sub- : Préfixe (lat. sub «sous») indique un degré plus faible ou une approximation ;
              Subdécurrent : lames légèrement décurrentes ;
              Subglobuleux : presque globuleux ;
              Subnul
: quasiment nul ;
              Subtriangulaire : presque triangulaire ;
              ....

Subéreux : constitué de liège, consistance du liège.

Symbiote : organisme capable de vivre en symbiose.

Symbiose (du grec symbiosis : vie en commun) : association à bénéfices mutuels entre deux êtres vivants (parfois plusieurs).

Taxonomie (ou taxinomie) : classification des êtres vivants de manière naturelle ; science de la classification (genre, classe, espèce, famille ..).

Terricole : qui pousse sur la terre.

Tesselé : chapeau fissuré, craquelé rappelant la mosaïque, la porcelaine ou le vernis fendillé.

Thalle (masc.) : appareil végétatif des végétaux inférieurs où l'on ne peut distinguer ni racine, ni tige, ni feuille.

Thermophile : organisme se développant de préférence dans des milieux à températures élevées.

Tomenteux : quand le chapeau est recouvert de poils courts et serrés.

Traçant, -ante : tige ou racine traçante, qui s’étend horizontalement, affleurante pour racine.

Trochée : (lat. pop. traduca, de tradux «sarment») : ensemble des rejets d'une même souche.

Tube : c'est un petit cylindre localisé sous le chapeau des bolets et des polypores.

Turbiné : en forme de toupie.

Umboné : quand le chapeau porte un gros mamelon.

Vaginé : volve de certaines amanites.

Vallécule : place plus ou moins étroite et profonde qui sépare le chapeau du pied.

Vélaire : qui provient du voile, relatif au voile (restes vélaires, restes du voile).

Vergeté : pour décrire un chapeau (de champignon) présentant des fibres généralement radiales, plus sombres.

Verruqueux : hérissé de verrues.

Viscidule : surface du chapeau ou du pied légèrement lubrifié, à peine peu visqueux.

Visqueux : quand le pied ou chapeau est gluant.

Voile général : enveloppe renfermant le primordium, comme une coquille d'œuf.

Voile partiel
: membrane reliant le bord du chapeau au pied, il protège l'hyménium des jeunes champignons et subsiste ensuite, chez l'adulte, sous la forme d'un anneau.

Volve : sac à la base du pied de certains champignons.

Zoné : quand les veines concentriques du chapeau donnent des couleurs contrastées.

...